Vivons La Lumière - Nath Shu

Vivons La Lumière - Nath Shu

- AME

amour envoyé.jpg

ÂME (tiré du glossaire du site)




Le mot "âme" a de nombreux synonymes, tous interchangeables.

Pour en citer quelques uns, on peut dire que l’âme est l’Amour, la conscience, l’unité, l’Ego et le soi supérieur, le principe christique, l’Ange de la Présence, la Lumière…

 

L’âme existe partout ;

au niveau de l’atome, dans tous les règnes, au niveau des planètes

Elle est le 2ème grand principe universel après la Vie.

 

Pages 24 à 26 du Traité sur la Magie Blanche, vous trouverez une définition complète de l’âme. Pour faciliter la lecture, j’ai cherché à en donner une présentation simplifiée et raccourcie.

 

 

  1.   L'âme, macrocosmique et microcosmique, universelle et humaine, est l'entité qui vient à l'existence quand l'aspect spirituel et l'aspect matériel entrent en rapport.

 

      a.        L'âme n'est donc ni esprit, ni matière, mais le rapport entre les deux, à ce titre, elle est donc une synthèse d’énergie matérielle, qualifiée par le R3 ; l’intelligence créatrice, et d’énergie spirituelle qualifiée par l’un des sept rayons.

 

      b.        L'âme est la médiatrice entre esprit et matière ; c'est le principe intermédiaire, qui a pour objectif de relier le plus haut et le plus bas.

 

      c.         Dans son essence, l’âme est R2 (cf. les qualités du R2).

 

      d.        L'âme est le facteur conscient en toute forme, la source de cette perception consciente dont sont douées toutes les formes, et de la réaction aux conditions environnantes du groupe, manifestée par les formes de chaque règne.

 

      e.        L'âme peut se définir comme l'aspect significatif en chaque forme (causé par l'union de l'esprit et de la matière) qui sent, qui est conscient, qui attire ou repousse, réagit ou refuse de réagir, et maintient toutes les formes en un état constant d'activité vibratoire.

 

 

 

  2.   L'âme est la force d'attraction de l'univers créé et, quand elle agit, elle lie toutes les formes afin que la vie de Dieu puisse se manifester ou s'exprimer par elles. L’âme utilise la matière, la forçant à prendre certaines formes, à répondre à certaines vibrations et produisant les différents règnes. L’âme habite donc tous les règnes de la nature, leur conférant leurs caractéristiques distinctes et des formes de manifestation diverses.

 

       a.      L’âme est ce qui permet la naissance, le développement et la croissance des formes.

 

       b.      L'âme est la force de l'évolution.

 

 

 

 

 

 

  3.   L’âme dans les différents règnes :

         a.          L'âme est donc ce qui donne des caractéristiques distinctes et des formes de manifestation diverses.

 

 

        b.          Les qualités, vibrations, couleurs et caractéristiques sont, dans tous les règnes, des qualités de l'âme, comme le sont aussi les pouvoirs latents en toute forme, cherchant à s'exprimer et à démontrer leur potentialité.

 

      c.          L’âme détermine la qualité, la forme et la couleur des végétaux et des minéraux, ainsi que leur nature spécifique.

 

      d.          Plus spécifiquement, dans le règne végétal, l’âme donne la capacité de réagir aux rayons du soleil, de produire l’éclosion d’une fleur en bouton, l’harmonie des couleurs et les parfums.

 

      e.          Dans le règne animal, l’âme produit l’instinct, la capacité de chasser sa proie et pour un animal domestique la capacité d’aimer son maître et de dépasser ses instincts pour chercher à comprendre ce que son maître veut de lui. Par le dressage fait avec amour, nous aidons les animaux à progresser dans leur évolution.

 

      f.            Dans le règne humain, l'âme rend l'homme conscient de son milieu et de son groupe, et lui permet de vivre sa vie sur les plans physiques, émotionnel et mental. Elle lui permet finalement de découvrir sa dualité, car une partie de l'homme répond à l'âme animale, et l'autre reconnaît son âme divine.

 

 

 

4.  L'âme de l'univers est capable de différenciation ou plutôt (à cause des limitations de la forme à travers laquelle elle est obligée d'agir) capable de reconnaissance à différents taux de vibration et stades de développement. La nature de l'âme dans l'univers se manifeste donc dans certains grands états de conscience, avec bien des stades intermédiaires, dont les principaux sont les suivants :

   

      a.        Conscience, ou état de perception dans la matière même, due au fait que la Mère-Matière, fécondée par le Père-Esprit, réunit vie et matière. Ce type de conscience est celui de l'atome, de la molécule et de la cellule, dont toutes les formes sont construites. Ainsi sont obtenues les formes du système solaire, d'une planète et de tout ce qui s'y trouve.

 

      b.        Conscience intelligente et sensible, c'est-à-dire celle que manifestent le règne minéral et le règne végétal.

 

 

      c.         Conscience animale ; c'est la perception de la réaction de l'âme de toutes les formes du règne animal où elle produit les distinctions, les espèces et la nature.

 

      d.        Conscience humaine ou conscience de soi vers laquelle tend le développement de la vie, de la forme et de la perception des trois autres règnes. Ce terme s'applique à la conscience individuelle de l'homme qui, dans ses premiers stades, est plus animale que divine, à cause de la domination du corps animal avec ses instincts et ses tendances. H.P.B. définit l'homme comme un "animal, plus un Dieu". Ensuite, cette conscience devient plus proprement humaine, ni purement animale, ni entièrement divine, mais fluctuant entre ces deux états, faisant du règne humain un vaste champ de bataille entre les paires d'opposés, entre l'attraction de l'esprit et la séduction de la matière ou mère-nature, et entre ce qui est appelé le soi inférieur ou l'homme spirituel.

 

      e.        Conscience de groupe ; c'est la conscience de la totalité qui est atteinte par l'homme par le développement préalable de sa conscience individuelle : synthèse de la vie de sa nature animale, affective et mentale et, en plus, l'étincelle divine qui habite la forme ainsi constituée. (…)

 

 

L'âme peut donc être considérée comme la sensibilité unifiée et la perception consciente relative de tout ce qui est sous-jacent à la forme d'une planète et d'un système solaire, lesquels sont la totalité de toutes les formes, organiques et inorganiques, selon la distinction des matérialistes.

 

L'âme, bien qu'elle constitue une totalité, est toutefois limitée dans son expression par la nature et la qualité de la forme où elle se trouve. Par conséquent, il existe des formes très sensibles et très expressives de l'âme, et d'autres qui, à cause de leur densité et de la qualité des atomes dont elles sont formées, sont incapables de reconnaître les aspects supérieurs de l'âme ou d'exprimer plus que sa vibration, son ton ou sa couleur les plus bas. L'infiniment plus petit étant reconnu, l'infiniment grand, admis, il reste que l'un et l'autre ne seront que des concepts abstraits tant que la conscience de l'être humain ne sera devenue inclusive aussi bien qu'exclusive. Ce concept sera compris quand l'homme sera en contact avec le deuxième aspect, quand il comprendra la nature de l'âme. Rappelons aussi que, comme la triplicité fondamentale de la manifestation s'exprime symboliquement en l'homme par sa quote-part d'énergie (énergie physique), son système nerveux et son corps physique dense, ainsi l'âme peut être connue comme triplicité, correspondance supérieure de la triplicité inférieure.

 Une autre définition se trouve dans le Traité sur les 7 Rayons Vol. I p 75 à 76.

 

 

 

 

  Un sujet de recherche des plus intéressants, voire capital à venir est celui de pouvoir prouver l'existence de l'âme :

 

Dans son livre "Naissance d’une science humaine : la Psychologie" (collection Carnot), Régine Plas, maître de conférence de psychologie à l’Université René Descartes à Paris retrace la genèse de la psychologie aussi bien en France que dans le monde. Cette science humaine émerge durant le dernier quart du XIXème siècle se détachant petit à petit de la philosophie pour exister de manière autonome. Ce que l’histoire a souvent oublié, et qui est remarquablement mis en exergue par Régine Plas, est qu’à ses débuts, la psychologie comprenait des recherches sur ce qu’aujourd’hui nous nommerions parapsychologie, c’est-à-dire spiritisme, magnétisme animal, perceptions extra-sensorielles, télépathie…

 

 

Brefs, divers phénomènes dits psychiques qui encore de nos jours restent bien souvent inexpliqués par la science quand ils ne sont pas l’œuvre de similateurs ou de charlatans. Ces études n’étaient pas le fait de marginaux ni d’illuminés mais de savants respectés qui s’engageaient à maintenir leurs recherches dans un cadre scientifique conforme avec leur époque.

 

 

Cet état de faits n’a rien de surprenant quand nous mettons en lumière la naissance de la psychologie avec les cycles de manifestation des rayons. Le Tibétain a annoncé que la psychologie serait appelée à être la science majeure de l’ère du Verseau. Or l’ère du Verseau est sous l’égide du R7 en manifestation depuis 1675. Elle est aussi fortement influencée par le R5, le rayon de la science concrète, présent quant à lui dés 1875. Il n’est donc pas étonnant que la psychologie soit apparue à la fin du XIXème siècle et qu’elle ait été dés ses débuts mêlées d’occultisme puisque le R7 est le rayon favorisant ce type de travaux.

 

 

Parmi les 1ers psychologues, certains se sont penchés sur des recherches visant à démontrer l’existence de l’âme. En1898, le Manifeste adressé au Congrès Spiritualiste de Londres par le Syndicat de la Presse spiritualiste de France affirme que :

Aussi longtemps que la preuve scientifique de l’existence de l’âme, de sa survivance, ne sera pas établie, la maladie sociale et internationale fera de la Terre un enfer pour la majorité des hommes. Il faut qu’on soit convaincu jusqu’à l’évidence que l’être humain n’est pas seulement dû à la rencontre d’une cellule mâle et d’une cellule femelle, mais qu’il y a en lui un principe pensant qu’il ne faut pas confondre avec le jeu de l’organisme (…).

 

 

 

 

Cette entité se dissout-elle à la mort du corps ?

 

 

NON, répondent les faits psychiques mis en évidence par les spiritualistes modernes.

L’existence de cette entité peut-elle, du vivant de l’homme être démontrée scientifiquement ?

 OUI, répondent les phénomènes de bi-corporéité ou dédoublement, soit télépathiques, soit magnétiques, soit médiumniques.

 

Il résulte de là, qu’avant d’être une question philosophique ou religieuse, la question de l’âme est bien, quoi qu’on en dise, une question scientifique.

Extrait de Naissance d’une science humaine : la Psychologie de Règine Plas, collection Carnot p 34.

 

 

 bullesmonde-300x231.jpg

 

Par la suite, afin de gagner en légitimité, la psychologie a pris, au fur et à mesure de son développement, ses distances avec ces phénomènes psychiques.

 

 

Pour autant si nous en revenons à notre époque, soit plus de 100 ans après ces travaux, nous pouvons reconnaître que le fait de prouver l’existence de l’âme reste un sujet d’étude fort intéressant pour les psychologues. De par les théories proposées dans ce livre, qui pose l’existence de l’âme comme un postulat de base, identifier ce qu’est réellement l’âme, connaître ses lois, ses qualités, son fonctionnement, ses rythmes, les différences entre l’âme existant dans le règne humain et l’âme dans les trois règnes inférieurs (minéral, végétal et animal), et pour l’être humain ; le rapport âme-personnalité... apporterait un regard totalement neuf sur ce que nous les êtres humains sommes, sur notre rôle et notre responsabilité. Lorsque ce qui, à l’heure actuelle n’est encore qu’une croyance pour la plupart des individus, deviendra un fait avéré et scientifiquement attesté, alors le monde entier changera. Il s’agit de réaliser un saut dans nos consciences pour percevoir ce que nous, êtres humains, sommes fondamentalement, mais aussi ce que sont les autres règnes et la vie sur cette planète.

 

 

L'étude de l'âme sera, d'ici peu, aussi légitime et respectable que la recherche des problèmes scientifiques, comme par exemple la nature de l'atome. L'investigation sur l'âme et sur les lois qui la gouvernent occupera bientôt l'attention des esprits les plus fins. La nouvelle psychologie réussira finalement à prouver son existence, et parallèlement, la réponse intuitive et instinctive de l'humanité à la nourriture de l'âme, émanant du côté invisible de la vie démontrera avec succès l'existence d'une entité spirituelle dans l'homme, une entité parfaitement sage, immortelle, divine et créatrice.

Traité sur les 7 Rayons Vol. I p 123.

 

 

 

 gac3afa.jpg

 

Nous pouvons déjà indiquer quelques pistes à suivre, des axes de recherche, pour tendre à prouver l’existence de l’âme :

 

 

 

Etudier le fait de la continuité de la vie après la mort physique. Ce thème est actuellement très en vogue et l’humanité est globalement réceptive à cette idée. Elle fait déjà partie de la culture de nombreux peuples. Des films, certains basés sur des témoignages réels, ainsi que des films et des séries télévisées (notamment américaines) véhiculent cette notion.

 

Des recherches sont en cours et lorsque toutes convergeront de manière irréfutable pour apporter la preuve de la continuité de conscience et d’existence au-delà de la mort de l’enveloppe physique un pas considérable sera franchi dans l’évolution de l’humanité. Nous serons alors libérés de la peur de la mort et de l’illusion de la séparation.

 

 

Etudier tout ce qui sort des manifestations habituellement reconnues quand on considère l’être humain uniquement sous l’angle matérialiste et de la personnalité. Par exemple, recenser les cas d’écrits inspirés (tels que les livres de Neale Donald Walsch), toutes les prédictions avérées, les phénomènes de télépathie, les cas de lévitations…

 

Une grande étude pourrait être réalisée sur ce qui se produit effectivement au cours de méditations : activité cérébrale "anormale", accès à des informations innovantes… Travailler avec ceux qui ont la vision de l’éthérique, confronter leurs perceptions, les relier à ce que la science est actuellement en mesure de prouver pourrait également se révéler porteur. Sur des personnes volontaires, ceux qui voient l’éthérique pourraient dresser une carte de l’état du fonctionnement des 7 centres principaux, puis un bilan des glandes endocrines serait réalisé par un médecin spécialiste, corroborant ainsi ou non les observations initialement réalisées.

 

 

Etudier des personnes qui manifestent des qualités associées habituellement à la divinité, telles que l’Amour impersonnel et universel, une intelligence totalement innovante, une créativité hors du commun, une volonté que rien n’entame, bref, ceux qui sont habituellement qualifiés de génie, que ce soit dans le domaine artistique, mais aussi scientifique, politique, économique, c’est-à-dire dans tous les champs d’action de l’humanité.

 

Le Tibétain indique également que des découvertes sur la lumière, les radiations et sur l’évolution des particules de lumière réalisées par des scientifiques devraient apporter une nette contribution.

 

 

L’évolution de la lumière au fil des temps sur la Terre a notamment entraîné l’évolution des espèces végétales et de l’être humain. La lumière sur Terre est actuellement en train de s’intensifier, notamment depuis la découverte de l’électricité et son utilisation dans le monde entier.

 

 

Le Tibétain annonce que cette intensification se poursuivra jusqu’en 2025 puis se stabilisera.

 

 

Concrètement, cela signifie que toutes ces recherches seront réalisées par des groupes de scientifiques issus de disciplines très diverses, et dispersés à travers le monde.

 

Ils seront animés par un amour pour l’humanité dans son ensemble, sans volonté de récupération des résultats pour des intérêts personnels, nationalistes ou religieux.

 

Ils seront unis sur le plan de l’âme pouvant ainsi avoir accès à des connaissances inédites.

vu sur : https://sites.google.com/site/psychologieesoterique/

 

 

agissante4.jpg


(Merci d'inclure cette ligne si reproduction. ©Nath Shu du site http://vivons-la-lumiere.blog4ever.com/.)

 


 

 

 https://static.blog4ever.com/2012/07/706729/.-1.don-symbolique-pour-me-soutenir.jpg2.jpg

 

 

 

Vous pouvez retrouver les livres, référencés dans cet article, en bas de page. Bien à vous – Nath

 

 

 

        



14/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 368 autres membres