Vivons La Lumière - Nath Shu

Vivons La Lumière - Nath Shu

- BEAU

.mmmmm.jpg

Beau  (Glossaire du site)

Sous l’angle des aspects divins, le Beau concerne l’aspect qualité.

 

Selon la trinité fondamentale "esprit – âme – corps" ou "vie – qualité – apparence", la qualité est l’énergie en expression de l’âme.

 

Le Beau est donc une émanation du R2 et en relation étroite avec les Rayons de la chaîne paire.

 

Les philosophes antiques, tels que Platon, parlaient du Bien (R1), du Beau (R2) et du Vrai (R3).

 

 
Au niveau inférieur, l’aspect qualité opère à travers les désirs, en relation avec le fonctionnement du plexus solaire. Le désir, toujours en lien avec la chaîne paire, est à la fois attractif et magnétique. Nous recherchons et nous attirons ce que nous trouvons beau en fonction de l’état, du type et de la qualité de désirs que nous éprouvons.
 
 

Autrement dit, plus un individu est "grossier" plus sa vision de la beauté l’est également. Au fur et à mesure que nous évoluons, nos désirs s’épurent.

 

 

 
La naissance de la personnalité et son développement va entraîner une recherche active de la beauté selon un angle personnel. Cela peut se manifester dans le cadre de vie, l’importance accordée au corps physique, un certain goût pour l’art, une sensibilité accrue pour les couleurs… Le beau prend une place de plus en plus importante dans la vie de l’individu qui évolue. A ce stade, sa sensibilité et ses désirs pour ce qui est beau ne lui font voir que la beauté des formes.
 

Ce fait est très parlant dans notre société actuelle, où nous avons une importance accrue donnée à l’habitat. Cela se manifeste notamment à travers les nombreuses émissions télé sur l’architecture, la déco, l’aménagement…

 

Les désirs contrôlent le centre solaire, le Beau contrôle le centre cardiaque. Sous l’influence grandissante de l’âme, une friction s’opère entre ces deux centres.

Le R4 entre en jeu amenant les deux paires d’opposés de beauté à entrer en conflit. L’individu s’ouvre de plus en plus à une beauté qui n’est plus seulement celle de la forme, mais celle de l’âme habitant la forme.

Il devient sensible à l’aspect qualité que chaque forme voile.

 

 

 

 
Le R4 est le Rayon qui amène harmonie et union totale. Le résultat de cette activité harmonieuse est la beauté, mais c’est une beauté qui est atteinte par la lutte, la friction entre les paires d’opposés.
 
 
 
 
Finalement, survient le stade où les forces du centre solaire sont élevées et mélangées avec l’énergie du centre cardiaque. Ce stade atteste que l’individu est devenu à apte à percevoir la lumière qui brille à l’intérieur des formes.
Son regard, sa sensibilité se sont détournées des beautés de la forme (les lumières inférieures) pour percevoir et répondre à la qualité de la vie des formes (la Lumière).

Au niveau des formes elles-mêmes, lorsque le combat entre l’apparence (le contenant) et la qualité (le contenu) est arrivé à son terme, celles-ci cessent de faire barrière à l’expression de l’âme.

La véritable Beauté, qui pendant tout le processus d’involution et une grande part de l’évolution était voilée, est dévoilée. Elle est visible aux yeux de tous.

 

 

 

 

Nous en trouvons des manifestations très concrètes sur la planète. C’est par exemple le cas des pierres précieuses, le diamant notamment, qui, au niveau du règne minéral, représentent les éléments les plus avancés. La forme atteinte après un très long cycle de combat (impliquant fusion et transmutation) dévoile totalement la beauté de l’âme.

L’harmonie entre les deux paires d’opposés a atteint sa perfection. La forme est devenue un calice à l’expression de la Beauté de l’âme.

 

 

Nous trouvons également cet état dans l’expression du règne végétal, qui est le règne dont l’évolution est la plus avancée sur la planète.

 

 

 

 

La fait que nous soyons plus ou moins sensible à la beauté d’un joyau (sa beauté d’âme et non pas le fait qu’on lui accorde une valeur pécuniaire), d’une fleur, d’un arbre fait écho au développement en nous du pouvoir de l’âme.

 

 

 

 
Le R4 est donc très impliqué dans la révélation de la Beauté.
C’est son énergie qui motive les personnes ayant du R4 dans leur carte de Rayons (âme et/ou personnalité R4) à trouver dans l’art un moyen d’apaiser les conflits internes qu’ils ressentent. Pour autant, le R4 n’est pas le Rayon de l’art, ce qui signifie que des personnes n’ayant pas ce Rayon dans leur carte de Rayons peuvent être tout aussi sensibles à l’art et à son expression que celles en étant dotées.
 
 
 
 
Par le passé, l’art était avant tout animé par une vision personnelle. Il traduisait la sensibilité de l’artiste à ce qu’il voyait et ressentait. Les artistes à tendance mystiques exprimaient à travers leur peinture, leur sculpture, leur musique… leur compréhension de la beauté du monde créé par Dieu ou l’extraordinaire merveille de la nature ou encore la beauté de la forme humaine. Cela reste (au regard du chemin évolutif venant) une manière enfantine d’exprimer le monde du sentiment, de l’aspiration, du ressenti personnel, des réactions psychologiques et émotionnelles de l’artiste.
 
 
 
 

C’est dans le domaine des mots que l’art nouveau s’exprimera de la manière la plus adéquate. 

L'art de la musique sera celui qui, ensuite, s'approchera le plus de la vérité et de la révélation de la beauté qui apparaîtra. Les arts de la peinture et de la sculpture suivront plus tard. Aucun d'eux ne constitue l'art d'exprimer la création des idées, et ce sera là la gloire de l'Age du Verseau.

 

 

 

 

 
L’expression du R4 se manifeste à travers le triangle de constellations :
Taureau – Scorpion – Sagittaire.
Ces trois énergies nous racontent l’histoire de la Beauté voilée, de son combat pour se manifester et de sa révélation.
 
 
Lorsque, dans une année, nous sommes dans l’un de ces trois mois (en avril – mai pour le Taureau, en octobre – novembre pour le Scorpion et en novembre – décembre pour le Sagittaire).
 Nous avons l’opportunité de réaliser, par la méditation, un travail spécifique, de développement de la sensibilité à la Beauté.
 

L’énergie Taureau nous raconte toute l’histoire du désir et dans la courbe involutive et le début de l’évolution, c’est le développement du désir personnel, la recherche active de ce qui est jugé beau et l’expression d’une sensualité.

Le pouvoir est donné aux formes.

 

 

 

Le Scorpion nous parle du combat entre la lumière de la forme et la Lumière de l’âme. Pendant le chemin parcouru entre ces deux énergies, l’âme a grandi à l’intérieur de la forme. Elle tend donc à s’exprimer plus activement. La lutte est présente car les deux aspects opposés de l’expression de la beauté sont clairement vus et perçus. L’harmonie doit être trouvée.

Fusion et transmutation sont en cours.

 

 

 

En Sagittaire, le travail a été réalisé, l’harmonie apparaît, une nouvelle créativité, inconnue jusqu’alors se manifeste.

 

 

 

Le combat amène au développement de l’intuition, c’est-à-dire à la capacité de connaître les choses telles qu’elles sont dans leur essence (en relation avec le plan Buddhi, le plan de l’intuition, relié au R4).

 

 

Le Taureau devient alors l’énergie dans laquelle la Beauté qui est Amour et Sagesse domine et s’exprime. Cela est vécu. Un autre combat, d’un niveau supérieur va alors pouvoir se développer, celui entre l’âme (qualité) et l’Esprit (Vie). Combat qui trouvera sa résolution en Scorpion et qui se manifestera par une nouvelle créativité en Sagittaire.

 

 

L'attribut de l'harmonie, réalisée par le conflit. Ceci conduit à la libération et, en fin de compte, au pouvoir de créer. C'est l'un des attributs dont devrait traiter l'éducation, sous l'angle de l'intuition ; elle devrait le proposer à ses représentants comme objectif de la personnalité et du groupe. C'est l'attribut latent dans toutes les formes.

 

 

C'est l'impulsion ou l'insatisfaction innée qui conduit l'homme à lutter, à progresser, à évoluer, en vue de réaliser finalement l'unification et l'union avec son âme.

 

 

C'est l'aspect inférieur de cette triade supérieure, spirituelle et monadique, qui se reflète dans l'âme.

C'est la conscience de l'harmonie et de la beauté, qui pousse l'homme sur le sentier de l'évolution, vers un retour à sa Source d'émanation.

 

 

 

 

 

62215935_p.jpg

 

 

 

 

Citations complémentaires :

 

Il existe une beauté mystique qui doit être atteinte, ainsi que nous le savons, par l'art. Cela communique un sens général de beauté, de couleur et d'inspiration ; ainsi, la beauté vêt et voile les idées.

 

 

 

Il existe une beauté occulte (cachée) qui doit également être atteinte dans le domaine de l'art. Cela communique un sentiment différent de beauté, de couleur et d'inspiration, habillée de formes qui révèlent les idées. La beauté mystique voile, dans la beauté, l'idéal. La beauté occulte révèle, dans la beauté, l'idéal (…). Réfléchissez à ces mots et à ces définitions, car on trouve en eux le secret de la véritable faculté de création.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. I p 335.

 

 

 

 

Dans l’avenir, l’aptitude à créer s’exercera dans une large mesure bien moins dans le domaine de l’art que dans celui de l’existence. Ce mode de vivre créateur se traduira par un monde de beauté révélateur du divin : la " lumière de la vie ", comme on l’appelle ésotériquement, apparaîtra à travers la forme extérieure. A travers le symbole on reconnaîtra la signification. C’est là l’énergie du troisième rayon de l’Intelligence Active, oeuvrant en vue de la manifestation de la beauté.

La Destinée des Nations p 11.

 

 

 

Les Lois de l'Univers expriment la Volonté divine et conduisent à la manifestation du Dessein divin. C'est la sagesse. Elles ordonnent et alimentent le Plan.

Les Règles pour amener le Contrôle de l'Ame expriment la qualité divine et conduisent à la révélation de la Nature de Dieu, qui est amour.

 

 

Les Lois de la Nature, ou les prétendues lois physiques, expriment le stade de manifestation ou le point atteint par l'expression divine. Elles concernent la multiplicité, ou l'aspect qualité. Elles gouvernent ou expriment ce que l'Esprit divin (qui est volonté, fonctionnant dans l'amour) a été capable d'effectuer en conjonction avec la matière pour la production de formes. Cette révélation émergeante produira la reconnaissance de la beauté.

Traité sur les 7 Rayons Vol. II p 216.

 

ob_dd44fe_10866137-10152753530113297-41760005419.jpg

 

 

vu sur : https://sites.google.com/site/psychologieesoterique/

 

 


(Merci d'inclure cette ligne si reproduction. ©Nath Shu du site http://vivons-la-lumiere.blog4ever.com/.)

 



https://static.blog4ever.com/2012/07/706729/.-1.don-symbolique-pour-me-soutenir.jpg2.jpg

 

 

 

 

 

 

 



15/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 371 autres membres