Vivons La Lumière - Nath Shu

Vivons La Lumière - Nath Shu

- Corps ETHERIQUE

im1.jpg

Corps éthérique (via le Glossaire)

Quelques définitions, présentations et descriptions :

 

 

 

 
Le corps physique est composé de deux parties :

 

    • le corps physique dense, composé de matière des trois sous-plans inférieurs du plan physique, c’est-à-dire solide, liquide et gazeux.

 

    • Le corps éthérique, composé de matière des quatre sous-plans supérieurs ou éthériques du plan physique.

 

 
 

Le corps éthérique est "l’échaffaudage", la substance sur laquelle le corps physique dense est édifié.

Il est le cadre qui soutient le tout. Le corps physique dense se modèle sur lui.

 

 

Il est composé d’un réseau de nadis constituant la contrepartie du système nerveux.

Avec le courant sanguin, le corps éthérique est l'instrument de la force vitale.

 

 

 

 Petit Tableau en RAPPEL

éthérique.jpg2.jpg3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

7 corps nath .jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg mmmmm.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

desktop2.jpg2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, des points faibles dans les relations entre le corps éthérique et le corps physique  dense entraîneront des problèmes physiques et / ou psychologiques

 

 

 

 

 

 

Sans titre 1.jpgdfq.jpg

 

 

CLIQUEZ SUR LES TABLEAUX POUR AGRANDIR

 

...12.jpg

 

 

Le corps éthérique constitue également une barrière entre les plans physique et astral. Celle-ci peut être transcendée quand la conscience est suffisamment développée.

 

 
… le corps éthérique est constitué d'une manière unique ;
c'est l'instrument de vie, essentiellement, plus que l'instrument de qualité.
C'est le facteur qui produit et soutient l'instrument d'apparence, le corps physique.

Traité sur les 7 Rayons Vol. II p 277-278.

 

 

 

 

 

 
Les nadis sont des courants de forces ou lignes d’énergies.
Ils sont des millions, transportant l’énergie. Ils sont en fait l’énergie elle-même.
La qualité d’énergie véhiculée est fonction de la conscience de la personne, elle est également déterminée par la puissance de l’aspiration ou du désir et du point d’évolution ou de l’état spirituel.
 
 
desktop2.jpg
 
 
Le corps éthérique est vitalisé et gouverné par la pensée qui peut l’amener à sa pleine activité (et non par des exercices de respiration).
 
Les nadis déterminent (donc) la nature et la qualité du système nerveux avec son vaste réseau de nerfs et de plexus couvrant la totalité du corps physique. Les nadis, et en conséquence le réseau des nerfs, sont reliés primordialement à deux aspects de l'équipement physique humain – les sept centres majeurs du corps éthérique, ce corps substantiel sous-jacent au corps physique dense, et l'extrémité cervicale de la moelle épinière.
 
 
Il faut toujours se rappeler que le corps éthérique est physique, bien que sa substance soit trop subtile pour être accessible à la vue et au toucher.
 
 
Il est fait de "sub-stance", c'est-à-dire de ce qui se "tient sous" toutes les parties et parcelles du véhicule physique dense.
Guérison Esotérique p 155.
 
 
desktop2.jpg
 
 
Le regroupement de plusieurs nadis forment des centres de forces, c’est-à-dire ce qu’on appelle les chakras.
 
 
7_chak12.gif
 
 
 
 
 
Le véhicule éthérique lui-même. Avec ses myriades de lignes de force et d'énergie, avec les énergies entrantes et sortantes, avec sa sensibilité aux impacts d'énergie venant de l'entourage aussi bien que de l'homme spirituel intérieur et des corps subtils, il sert de base au corps physique tout entier.
C'est en lui que résident les sept centres en tant que foyers récepteurs et distributeurs. Ils sont les réceptacles des sept types d'énergie, et ils répartissent ces sept énergies dans le petit système humain tout entier.
Guérison Esotérique p 112.
 
 
 
 
Chacun des centres, quand il est pleinement éveillé et utilisé consciencieusement et scientifiquement, peut servir de porte d'entrée à la connaissance consciente de ce qui gît au-delà de la vie humaine individuelle.
 
 
Le corps éthérique est au premier chef le plus important appareil de réponse possédé par l'homme. Non seulement il ajuste le fonctionnement des cinq sens en fournissant cinq points de contact majeurs avec le monde tangible, mais encore il permet à l'homme d'enregistrer par sensibilité les mondes plus subtils. Quand le corps éthérique est activé et contrôlé par l'âme, l'accès aux royaumes spirituels s'ouvre également en grand.
 
Le corps éthérique est un puissant récepteur d'impressions, lesquelles sont transmises à la conscience humaine par l'intermédiaire des centres éveillés.
Par exemple, il n'y a pas de véritable clairvoyance avant que le centre frontal ou celui du plexus solaire soient éveillés.
Guérison Esotérique p 67.
 
 
 
 
Ainsi, le corps éthérique est un récepteur et un transmetteur de nombreuses différentes sortes d’énergies provenant de diverses sources (rayons, énergies astrologiques, énergies issues des plans inférieurs et du milieu environnant, des autres règnes…).
 
 
 
 
Le corps éthérique a pour objectif principal d'apporter vitalité et énergie au corps physique, et à l'intégrer ainsi dans le corps énergétique de la Terre et du système solaire.
Il se compose d'un tissu de courants d'énergie de lignes de force et de lumière.
Il représente une fraction du vaste réseau d'énergies constituant la trame de toutes les formes grandes ou petites (macrocosmiques ou microcosmiques).
Les forces cosmiques circulent le long de ces lignes d'énergie, comme le sang circule dans les veines et artères.
Cette circulation constante et individuelle – humaine, planétaire, et solaire – de forces vitales animant les corps éthériques de toutes les formes est la base de toute vie manifestée.
C'est l'expression du fait qu'aucune vie n'existe sous forme séparée.
Guérison Esotérique p 2.

 

 

 

 

 

…c'est par l'intermédiaire du corps vital ou éthérique que l'âme répand dans le corps physique son énergie consciemment dirigée. Le corps éthérique est composé des centres, du réseau éthérique, et des nadis.

 

 

 

1. Il y a sept centres majeurs de force et quarante-neuf mineurs. Les centres majeurs se trouvent dans la tête et au long de la colonne vertébrale. Les centres mineurs sont dispersés dans tout le corps.

 

 

2. Le réseau éthérique est composé de courants d'énergie et réunit les centres en deux systèmes, l'un majeur, l'autre mineur. Partant de ces centres, le réseau éthérique irradie tout le corps.

 

 

3. Les nadis sont des fils d'énergie ou des fibres de force infinitésimaux.

Ils irradient de toutes les parties du réseau et sous-tendent tous les éléments du triple système nerveux.

Il y en a des millions. Ce sont eux qui produisent l'appareil sensitif de réponse au moyen duquel nous travaillons et dont l'une des extériorisations est le mécanisme des cinq sens.

Le poste central qui détient le commandement varie selon le degré d'évolution acquis.

 

         a. Les éléments inférieurs de l'humanité utilisent le plexus solaire comme foyer temporaire de l'énergie de base. On remarque également chez eux une légère activité du centre frontal ou ajna.

 

         b. La moyenne de l'humanité travaille partiellement par le centre solaire, mais en grande partie par l'ajna et le centre laryngé.

 

        c. Les êtres supérieurs, l'élite intellectuelle, et les aspirants du monde entier utilisent le centre coronal, plus les centres frontal, laryngé, cardiaque, et solaire.

 

 

En résumé, l'on peut dire que l'appareil physique est le résultat direct de l'activité des centres, du réseau éthérique, et des nadis, et qu'il est constitué par le cœur, le système endocrinien, et le cerveau.
Par cette structure générale très sommairement esquissée, notre science moderne occidentale s'harmonise bien avec toute la médecine de l'antiquité, et en particulier avec celle du Tibet, de la Chine, et des Indes.
Il ne reste à établir que la soudure entre les techniques orientale et occidentale, pour le plus grand profit de tous.
Guérison Esotérique p 261-262.
 
 
 
Ce corps est la manifestation globale de toutes les énergies, à tout moment, pouvant être concentrées dans les sept centres.
A nous qui observons, ce sont ces centres qui nous indiquent le point d'évolution atteint, la limitation présente, les besoins et les possibilités naturelles. La réponse du corps physique est purement automatique en ce qui concerne les impressions et les impulsions venant du corps vital. Celui-ci, en lui-même, réagit à certaines sources d'énergie, que ce soit l'un ou l'autre des véhicules de la personnalité, la note de la personnalité ou la direction donnée par l'âme, et qui produisent une impression de degrés variables.
L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. I p 251.
 
 
 
 
 

Le corps éthérique est un tissu d'énergie de lumière, animé ou motivé par le genre ou la qualité des énergies auxquelles il répond, sous l'angle du développement évolutif.

 
On peut dire que :
 

1. L'homme non évolué ou le sauvage répondent simplement au prana ou à l'énergie physique, alimentant les appétits de la nature inférieure, développant les instincts et posant ainsi les bases d'un véhicule physique comme vêtement extérieur de l'âme.

 

A ce stade, l'intellect est embryonnaire ; les appétits physiques et les cinq sens sont les facteurs dominants.

Tout cela est dû à l'activité du prana se déversant à travers le corps éthérique ou vital.

 

 

 

2. L'homme ordinaire est mû par le désir qui est une énergie émanant du monde du désir et qui, développant ou organisant le corps astral, engendre l'énergie-désir.

 

Elle se déverse dans le corps vital et lance l'homme physique dans des activités qui conduisent à la satisfaction du désir.

Ce travail s'accomplit parallèlement au travail du prana, obligeant la nature animale instinctive à agir.

Ainsi créé, le parallèle amène le conflit, le premier choc, en l'homme, entre les paires d'opposés.

Graduellement, l'activité de l'énergie pranique devient automatique ; la conscience se déplace et entre dans le corps astral ou de désir, et le fonctionnement de la nature instinctive tombe au-dessous du seuil de la conscience. L'homme focalise alors sa vie dans le véhicule astral et son corps éthérique est animé par le puissant influx de l'énergie de désir.

 

 

3. L'homme développé, dont la personnalité est intégrée, amène graduellement le corps éthérique sous la domination de l'énergie mentale ; son activité sur le plan physique est alors moins gouvernée par l'instinct et le désir et davantage par l'énergie de la pensée ; elle est consacrée au plan de l'homme et en exprime la nature. Ce plan indique de plus en plus son désir intelligent, égoïste dans les premiers stades, complexe et à double tendance dans les stades intermédiaires, et répondant lentement au plan du monde et à l'intention divine à l'égard de l'humanité.

 

 

4. Finalement, quand le pouvoir des Triangles (nom spirituel donné à l'âme dans la Doctrine Secrète) s'impose à la personnalité, leur énergie remplace les autres énergies ; la personnalité, focalisée maintenant dans le mental et répondant à l'impression de l'âme, exprime sur le plan physique, par l'intermédiaire du cerveau et du corps physique, l'intention, la puissance et la nature de l'âme qui est toute inclusivité.

Le tissu éthérique individuel rend actif le corps physique automatique. Les énergies, dominant le corps physique par l'intermédiaire du tissu éthérique, sont les quatre énergies déjà mentionnées. Le conflit se déroulant dans la conscience du cerveau physique de l'individu qui évolue prend peu à peu de l'importance lorsque l'individu commence à reconnaître ces énergies dominantes, leur source et leurs effets.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. I p 798-799.

 

 

 Rappel sur LES PAIRES D'OPPOSES

..centre.jpg

 

 

 

 

 

 
Le corps éthérique est l'organe par lequel l'expression de la personnalité et de l'âme devient évidente sur le plan physique.
 
 
Sa puissance suscite ou évoque la forme physique.
La plupart des véhicules ont une double faculté, celle d'invocation et celle d'évocation.
 
 
Ils ont aussi une troisième fonction :
ils retiennent ou centrent l'énergie, produisant ainsi un point de tension, de crise, et un intermède précédant un processus de transmission.
Réfléchissez à ces mots.
Il est possible de susciter la manifestation et l'activité subséquente du corps physique, mais ce dernier n'a pas de pouvoir d'invocation. Il n'est donc pas un principe (comme H.P.B. nous le dit dans la Doctrine Secrète), mais fondamentalement un automate.
Le corps éthérique invoque et évoque ; en relation avec le plan physique, il précipite aussi l'énergie par un processus d'appropriation.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 19-20.

 

 

 

 
Ce corps n'est pas seulement le transmetteur du prana, mais le moyen de liaison avec toutes les énergies que nous étudions. Son importance touche aussi à d'autres domaines :
 
 

a. Etant littéralement de matière du plan physique, la conscience éthérique est le prochain pas à faire pour l'humanité ; ce sera démontré, tout d'abord, comme la capacité de voir éthériquement et de connaître la matière éthérique.

 

b. Ce sera le domaine qu'explorera sous peu le savant moderne.

 

c. La plupart des maladies qui affectent le corps physique ont leur source dans le corps éthérique. Il y a peu ou même point de maladies purement physiques. La maladie a sa source dans les conditions astrales et éthériques.

 

d. Le secret de la clairvoyance et de la clairaudience saines et sûres dépend de la purification du véhicule éthérique.

 

e. Les émanations éthériques des individus peuvent être source de contamination. C'est donc dans la purification de ce corps que réside le secret d'une humanité plus saine et plus sereine. 

Traité sur la Magie Blanche p 279.

 

 

 

 

 

Fondamentalement, les fonctions de corps éthérique sont au nombre de trois :

1. C'est le récepteur du prana.

2. L'assimilateur du prana.

3. Le transmetteur du prana.

 

1. Le récepteur du prana

 

On peut décrire le corps éthérique comme étant négatif ou réceptif en ce qui concerne les rayons du soleil, et positif et expulsif en ce qui concerne le corps physique.

La seconde fonction – celle de l'assimilation – est strictement interne et équilibrée. Ainsi qu'il a été dit plus haut, les émanations praniques du soleil sont absorbées par le corps éthérique, via certains centres situés principalement dans la partie supérieure du corps, d'où ils sont dirigés vers le bas jusqu'au centre appelé Centre éthérique de la rate, car il est, en matière éthérique. La contrepartie de cet organe.

 

Le principal centre de réception du prana, actuellement, est le centre situé entre les omoplates. Un autre centre, situé légèrement au-dessus du plexus solaire, s'est partiellement assoupi chez l'homme à cause des abus de la prétendue civilisation. Dans la future race-racine, et de plus en plus dans celle-ci, on se rendra compte de la nécessité d'exposer ces deux centres aux rayons du soleil, ce qui correspondra à une amélioration de la vitalité et de l'adaptabilité physique.

 

Ces trois centres,

 

1. entre les omoplates,

2. au-dessus du diaphragme,

3. de la rate,

 

forment, si on pouvait le voir, un triangle éthérique radiant, qui est à l'origine de l'impulsion donnée à la circulation pranique dans tout le système.

Le corps éthérique est en réalité un réseau de fins canaux, qui composent une corde fine, entrelacée – une partie de cette corde étant le lien magnétique, qui unit le corps physique au corps astral, et qui est rompu lorsque le corps éthérique s'est retiré du corps physique dense, au moment de la mort.

 

 

 

2. L'assimilateur du prana

Le processus d'assimilation s'effectue dans ce triangle, et le prana pénétrant par l'un ou l'autre centre, circule trois fois autour de ce triangle avant d'être transmis à toutes les parties du véhicule éthérique, et de là au corps physique dense.

Le principal organe d'assimilation est la rate – centre éthérique et organe dense. L'essence vitale, venant du soleil, passe par le centre éthérique de la rate, où il est soumis à un processus d'intensification ou de dévitalisation, selon que l'organe est sain ou non.

Si l'homme est en bonne condition physique, à l'émanation reçue s'ajoutera sa vibration individuelle, et le taux de vibration sera accéléré avant sa transmission à la rate physique dense ; ou bien il sera ralenti ou abaissé, si l'homme est en mauvaise condition physique.

Traité sur le Feu Cosmique p 83 à 85.

 

 

 

N'oubliez pas que le corps éthérique est matériel, substantiel, et est, par conséquent, une partie intégrante du plan physique ; n'oubliez pas qu'il est destiné, avant tout, à donner asile aux énergies des plans affectif et mental au stade expérimental inconscient de l'incarnation ; qu'il est aussi destiné à transmettre les triples énergies de l'âme au stade où l'expérience s'obtient consciemment ; et qu'il est aussi destiné, lorsque l'antahkarana est construit, à transporter les énergies de la Monade au stade de divinité consciemment exprimée.

Voyez-vous, de cette façon, la beauté du processus spirituel, et l'aide systématique donnée aux fils des hommes à tous les stades de leur retour vers le centre duquel ils vinrent ?

La Télépathie et le Corps Ethérique p 179.

 
 

Le corps éthérique est l'expression de l'énergie de l'âme et il a la fonction suivante :

 

  1. Il unifie et lie en un tout la totalité des formes.

 

 

  2. Il donne à chaque forme sa qualité particulière, et cela est dû :

 

      a. au genre de matière attiré dans cette partie particulière du réseau de la vie ;

 

      b. à la position, dans le corps du Logos planétaire, de n'importe quelle forme spécifique ;

 

      c. au règne particulier de la nature en voie d'être vitalisé.

 

 

  3. C'est le principe de l'intégration et de la force cohésive de manifestation au sens strictement physique.

 

 

 

  4. Ce réseau de vie est l'analogie subjective du système nerveux et les débutants en sciences ésotériques peuvent s'imaginer un réseau de nerfs et de plexus couvrant le corps entier, totalité de toutes les formes, les coordonnant et les reliant, produisant une unité essentielle.

 

 

  5. Au sein de cette unité, il y a la diversité. Comme les divers organes du corps humain sont reliés entre eux par les ramifications du système nerveux, de même les divers règnes de la nature et la multiplicité des formes le sont aussi dans le corps du Logos planétaire. Derrière l'univers objectif existe le corps sensible, plus subtil, organisme unique, forme sensible cohérente et qui réagit.

 

 

  6. Cette forme sensible ne réagit pas seulement au milieu, mais elle transmet aussi, de sources intérieures, certains types d'énergie. Or, le présent traité se propose d'étudier divers types d'énergie transmise à la forme dans le règne humain, la réaction de la forme à ces types de force, les effets de cette force sur l'homme et la réaction graduelle de celui-ci à la force, émanant :

 

       a. de son milieu et de son propre corps physique externe ;

 

       b. du plan affectif ou force astrale ;

 

       c. du plan mental ou courant de pensée ;

 

       d. de la force égoïque que seul l'homme enregistre, dont le quatrième règne est le gardien et qui exerce des effets particuliers et mystérieux ;

 

      e. du type d'énergie qui produit la concrétisation des idées sur le plan physique ;

 

      f. de l'énergie purement spirituelle ou de la force provenant du plan de la monade.

 

 

Ces différents types de force peuvent tous être enregistrés dans le règne humain. Certains peuvent l'être dans les règnes subhumains ; chez l'homme, l'appareil du corps éthérique est ainsi construit que, par ses trois manifestations objectives, le triple système nerveux, par les sept plexus principaux, les ganglions nerveux moins importants et les milliers de nerfs,

l'homme objectif tout entier peut réagir :

 

  a. aux types de force énumérés plus haut ;

  b. aux énergies produites dans n'importe quelle partie du réseau éthérique de la vie planétaire et qui en émanent ;

 

  c. au réseau de la vie solaire ;

 

  d. aux constellations du zodiaque qui semblent exercer un effet réel sur notre planète et dont l'astrologie constitue une étude encore élémentaire ;

 

  e. à certaines forces cosmiques qui, on s'en rendra compte plus tard, agissent sur notre système solaire et y apportent des changements, agissent par conséquent sur notre planète et sur toutes les formes qui se trouvent à sa surface ou en son sein. 

Traité sur la Magie Blanche p 32-33.

 

Le grand symbole de l'âme de l'homme est son corps vital ou éthérique :

 
 

  1. C'est la correspondance physique de la lumière intérieure que nous appelons âme ou corps spirituel. Appelé le "bol d'or" dans la Bible,

 

il se distingue par :

       a. sa luminosité,

 

       b. son taux de vibration synchronisé avec le développement de l'âme,

 

       c. sa force de cohésion, reliant et faisant communiquer toutes les parties de la structure physique.

 

 

 

  2. C'est le "réseau de vie" microcosmique, car il est la base de chacune des parties de la structure physique et il a pour objet de :

 

      a. porter dans tout le corps le principe de vie, l'énergie productrice d'activité, ce qui se fait au moyen du sang ; le point focal de cette distribution est le cœur, distributeur de la vitalité physique ;

 

      b. permettre à l'âme ou à l'être humain et spirituel, d'être en rapport avec son milieu, par le système nerveux tout entier dont le point focal d'activité est le cerveau, siège de la réceptivité consciente ;

 

      c. produire finalement, par la vie et la conscience, une activité rayonnante, ou manifestation de gloire, qui fera de chaque être humain un centre d'activité pour la distribution de la lumière et de la force d'attraction aux autres êtres humains et, par eux, aux règnes subhumains. Ceci fait partie du plan du Logos planétaire pour vitaliser et renouveler la vibration des formes dites subhumaines.

 

 

 

 

  3. Le symbole microcosmique de l'âme est non seulement la base de toute la structure physique, symbolisant ainsi l'anima mundi, ou âme du monde, mais il est une entité indivisible, cohérente et unifiée qui symbolise l'unité et l'homogénéité de Dieu. Il n'y a point là d'organisme séparé, mais simplement un corps de force coulant librement, fusion de deux types d'énergie en quantité variable, énergie dynamique et énergie magnétique ou force d'attraction. Ces deux types caractérisent aussi l'âme universelle, la force de volonté et celle d'amour, ou d'atma et de buddhi. C'est le jeu de ces deux forces sur la matière qui attire vers le corps éthérique de toutes les formes les atomes physiques nécessaires, puis, les ayant ainsi attirés, les pousse par la force de volonté vers certaines activités.

 

 

 

  4. Le corps de lumière et d'énergie, cohérent et unifié, est le symbole de l'âme, car il présente sept points ou centres, dans lesquels s'intensifie la condensation, pour ainsi dire, des deux énergies mêlées. Ces points correspondent aux sept centres de force du système solaire, où le Logos solaire concentre ses énergies par les sept Logoï planétaires. Il en sera traité plus loin. Contentons-nous de noter simplement ici la nature symbolique du corps éthérique, car c'est la compréhension des énergies qu'il irradie et la nature cohérente de la forme qui permet de se faire une idée du travail et de la nature de l'âme.

 

 

 

  5. On peut encore poursuivre le symbolisme si l'on se souvient que le corps éthérique relie le corps physique dense au corps astral ou affectif. Là se voit la réflexion de l'âme en l'homme, qui relie les trois mondes – correspondant aux aspects solide, liquide et gazeux du corps physique de l'homme – aux plans supérieurs du système solaire, reliant ainsi le plan mental au plan bouddhique et le mental aux états intuitifs de la conscience. 

Traité sur la Magie Blanche p 35-36.

 

Corps éthérique des formes et corps éthérique planétaire :

 

Le corps éthérique de chaque forme dans la nature fait partie intégrante de la forme substantielle de Dieu Lui-même – non la forme physique dense, mais ce que les ésotéristes considèrent comme la substance édificatrice de la forme.
 
Nous utilisons le terme Dieu pour désigner l'expression de la Vie-Une qui anime chaque forme sur le plan objectif extérieur.
Le corps éthérique, ou corps d'énergie de chaque être humain, fait donc partie intégrante du corps éthérique de la Planète elle-même, et par conséquent du système solaire.
Par cet intermédiaire, chaque être humain est basiquement relié à chaque autre expression de la vie divine, petite ou grande. La fonction du corps éthérique est de recevoir des impulsions d'énergie, et d'être mis en activité par ces impulsions ou courants de forces émanant de l'une ou l'autre source primaire. Le corps éthérique n'est en réalité rien d'autre que de l'énergie.
Il est composé de myriades de fils de force ou minces courants d'énergie, maintenus en relation avec les corps affectif et mental et avec l'âme par leur effet de coordination.
Les courants d'énergie, à leur tour, ont un effet sur le corps physique et le mettent en activité d'une façon ou de l'autre, selon la nature et le pouvoir du type d'énergie qui domine le corps éthérique à tel moment particulier.
La Télépathie et le Corps Ethérique p 16.
 

Six propositions majeures président à toute considération sur le corps éthérique :

 

  1. Rien n'existe dans l'univers manifesté, qu'il s'agisse des mondes solaire, planétaire ou des différents règnes de la nature, qui ne possède une forme énergétique, subtile et intangible, quoique substantielle, qui contrôle, gouverne et conditionne le corps physique extérieur. C'est le corps éthérique.

 

 

  2. Cette forme énergétique sous-jacente au système solaire, aux planètes, et à toutes les formes dans le cadre de leur cercle infranchissable, est elle-même conditionnée et gouvernée par l'énergie solaire ou planétaire dominante qui la crée, la modifie et la qualifie sans repos et sans interruption temporaire. Le corps éthérique change perpétuellement. Ceci étant vrai du macrocosme, l'est également de l'homme, le microcosme et, par l'entremise de l'humanité, s'avèrera à la fin mystérieusement vrai, aussi pour les règnes subhumains de la nature. Le règne animal et le règne végétal en sont déjà des preuves évidentes.

 

 

  3. Le corps éthérique est composé de lignes de forces entrelacées et en mouvement, qui émanent de l'un, de l'autre ou de plusieurs des sept plans, ou domaines de conscience de notre vie planétaire.

 

 

  4. Ces lignes d'énergie et ce système de courants de forces étroitement entrelacés sont reliés à sept points focaux ou centres situés dans le corps éthérique. Ces centres sont chacun en relation avec certains genres d'énergie affluente. Lorsque l'énergie qui atteint le corps éthérique n'a pas de rapport avec un centre particulier, ce centre demeure en repos et non éveillé ; lorsqu'elle est en rapport et que le centre est sensitif à son impact, alors ce centre devient vibrant et réceptif, et se développe comme facteur de contrôle dans la vie de l'homme sur le plan physique.

 

 

 

  5. Le corps physique dense, composé d'atomes ayant chacun sa propre vie

individuelle, sa lumière et son activité, est maintenu dans son intégrité par le corps éthérique et exprime les énergies qui le composent. Celles-ci sont apparemment de deux sortes :

 

      a. Les énergies qui, par l'entrecroisement des "lignes d'énergies puissantes", forment comme un tout le corps éthérique sous-jacent en rapport avec toutes les formes physiques. Cette forme est alors qualifiée par la vie et la vitalité générales du plan sur lequel fonctionne l'habitant du corps, et sur lequel sa conscience se trouve par conséquent focalisée.

 

     b. Les énergies particularisées ou spécialisées qu'à ce point particulier de son évolution et vu les circonstances de sa vie quotidienne et son hérédité l'individu choisit pour gouverner sa vie quotidienne.

 

 

 

 

  6. Le corps éthérique possède de nombreux centres de force, répondant aux énergies multiples de notre vie planétaire, mais nous ne considérerons que les sept centres principaux qui répondent aux énergies affluentes des sept rayons. Tous les centres mineurs sont conditionnés par les sept centres principaux ; c'est un point que les étudiants oublient parfois. C'est ici que la connaissance du rayon égoïque et de celui de la personnalité est d'une utilité majeure.

 

On peut maintenant se rendre compte de l'importance extraordinaire qu'a ce sujet de l'énergie, parce qu'elle contrôle l'homme et en fait ce qu'il est à n'importe quel moment, parce qu'elle indique pareillement le plan sur lequel il devrait fonctionner et la méthode d'après laquelle il devrait gouverner son entourage, ses circonstances et ses relations.

S'il comprend ceci, il réalisera qu'il doit transférer toute son attention du plan physique ou astral aux niveaux de conscience éthériques ; son objectif sera alors de déterminer quelle énergie, ou énergies s'il est un disciple avancé, devraient gouverner son expression quotidienne.

Il comprendra également que lorsque son attitude, ses réalisations et sa compréhension s'élèveront à des niveaux de plus en plus hauts, son corps éthérique changera constamment pour répondre aux nouvelles énergies.

C'est de pleine volonté qu'il admettra ces énergies.

La Télépathie et le Corps Ethérique p 148-150.

 

 

 

 
D'un certain point de vue, le corps éthérique peut être examiné de deux façons :
d'abord, comme il interpénètre, soutient et occupe l'organisme physique tout entier, puis comme il dépasse la forme physique et l'entoure comme une aura.
L'extension de l'espace occupé par le corps éthérique en dehors du corps physique dépend du point d'évolution atteint.
Elle peut varier de peu à beaucoup de centimètres.
La Télépathie et le Corps Ethérique p 150.
 
 

Corps éthérique de l’homme :

 

Les étudiants sont enclins à parler simplement du corps éthérique comme d'une entité entière et intégrale, constituée uniquement de substance éthérique, oubliant que le corps éthérique est le médium pour le transfert de nombreux types d'énergie.

 

Ils oublient les faits suivants :

 

 

  1. Que le corps éthérique est lui-même composé de quatre sortes de substance, dont chacune est spécialisée de façon définie et se trouve sur l'un ou l'autre des niveaux éthériques.

 

 

  2. Que ces substances, fonctionnant activement en chaque corps éthérique particulier, créent un réseau de canaux ;

elles produisent de fins tubes (si l'on peut se servir d'un terme aussi inapproprié) prenant la forme générale de la configuration matérielle dense ou tangible à laquelle elles sont associées.

Cette forme est sous-jacente à chaque partie du corps physique ; elle peut être observée dépassant extérieurement d'une certaine épaisseur la forme reconnaissable.

En réalité, ce corps éthérique n'est pas un ovoïde, comme l'enseignent d'anciens livres occultes, mais prend habituellement la forme ou le contour général du véhicule physique auquel il est associé.

Cependant, lorsque le centre de la tête est éveillé et fonctionne, l'aspect ovoïdal est beaucoup plus fréquent.

 

 

  3. Suivant le type d'énergie qu'ils transportent, ces canaux ou tubes vont vers certaines régions du corps par trois stations principales :

 

      a. Les sept centres majeurs, dont vous avez beaucoup entendu parler.

 

      b. Les vingt et un centres mineurs que Je vous ai esquissé précédemment.

 

      c. Les quarante-neuf points focaux dispersés sur tout le corps.

 

 

 

  4. Tous ces centres et points focaux pour la transmission d'énergie sont en connexion les uns avec les autres par des canaux plus grands que la masse des canaux constituant le corps éthérique dans sa totalité, parce que beaucoup de canaux plus petits et de lignes de force ou d'énergie s'amalgament et se mélangent lorsqu'ils arrivent à proximité d'un centre ou d'un point focal.

 

 

 

  5. La masse des canaux plus petits, ou tubes conducteurs d'énergie, créent finalement dans toutes les formes une couche de nerfs correspondants ; ils ne sont pas encore reconnus par la science médicale, mais ils sont comme une toile ou un réseau intermédiaire. Celui-ci relie le total du corps éthérique avec l'ensemble du double système nerveux (cérébro-spinal et sympathique) reconnu par la science.

 

C'est ce système sous-jacent aux nerfs qui est le véritable organe de réponse, transmettant par le cerveau les informations au mental ou, à travers cerveau et mental, informant l'âme. Ce système de nadis est utilisé en pleine conscience par l'initié, car il a établi le rapport entre la Triade Spirituelle et la personnalité imprégnée par l'âme et a, de ce fait, vu disparaître entièrement le véhicule de l'âme, le corps causal ou le lotus égoïque, ceux-ci n'étant plus d'une réelle importance. Il y a une relation particulière et actuellement inexplicable entre ce système de nadis et l'antahkarana en cours de création ou après être créé.

 

 

 

  6. Comme tant d'autres choses dans la nature, le corps physique est lui-même de constitution triple. Il comprend :

 

      a. Le corps éthérique.

 

      b. Les nadis substantiels.

 

      c. Le corps physique dense.

 

Ces trois parties forment une unité inséparable pendant l'incarnation.

 

 

 

  7. La totalité des centres, et les nombreux points focaux de contact situés dans le corps éthérique, sont responsables de la création et de l'entretien du système glandulaire endocrinien en une forme, soit limitée et inadéquate, ou représentant l'homme spirituel et entièrement adéquate. Les nadis, à leur tour, sont responsables de la création et de la précipitation du double système nerveux. Ceci doit être très soigneusement gardé à l'esprit car c'est la clef du problème de la créativité.

 

 

 

  8. Le genre de substance éthérique "soutenant" toute forme dépend de deux facteurs :

 

a. Le règne de la nature dont il s'agit. Fondamentalement, les quatre règnes tirent chacun leur vie pranique de l'un ou de l'autre des quatre niveaux de substance éthérique,

en comptant vers le haut à partir du plus bas :

 

             1. Le règne minéral est soutenu par le plan 1.

             2. Le règne végétal est soutenu par le plan 2.

             3. Le règne animal est soutenu par le plan 3.

             4. Le règne humain est soutenu par le plan 4.

 

 

 

Telle était la condition originelle ; mais lorsque l'évolution se poursuivit et qu'une émanation à interaction fut établie entre les règnes, cela changea automatiquement. Il y a des éons, ce "changement ésotérique émanant" produisit l'homme-animal.

 

Je donne ceci comme illustration, et comme clef d'un grand mystère.

   -  Assez curieusement, dans le règne humain, et uniquement dans celui-ci, le corps éthérique est maintenant composé des quatre sortes de substance éthérique.

La raison de cela est que finalement, lorsque l'humanité sera spirituellement développée, ces quatre plans ou sortes de substance éthérique répondront aux quatre plans supérieurs du plan physique cosmique, les plans éthériques auxquels nous donnons les noms de plan logoïque, plan monadique, plan atmique et plan bouddhique.

Ce sera un résultat de la croissance consciente et de l'initiation.

 

 

 

  9. Il faut se souvenir aussi que la substance dont ces canaux éthériques, ou tubes conducteurs, sont composés est du prana planétaire, l'énergie donnant la vie, la santé, de la planète elle-même.

 

 
A travers ces tubes peuvent cependant s'écouler toutes les énergies possibles :
émotionnelles, mentales, égoïques, manasiques, bouddhiques ou atmiques, suivant le point d'évolution atteint par l'homme en question.
Ceci signifie toujours que diverses énergies sont déversées à travers ces tubes, à moins que le point d'évolution soit excessivement bas ou qu'il s'agisse d'un clivage ; ces énergies variées fusionnent et se mélangent ensemble, mais trouvent leurs propres points focaux dans le corps éthérique lorsqu'elles arrivent directement dans la circonférence du corps physique dense.
 
 
On peut également dire du corps ou de l'entité éthérique vitale ou énergétique ce que l'on dit de l'âme ou de la Déité :
"Ayant pénétré tout cet univers avec un fragment de Moi-même, Je demeure".
La Télépathie et le Corps Ethérique p 156-160.
 
 
 
 
 
Le corps humain est, en dernière analyse, un agrégat d'unités d'énergie.
Dans le corps vital (conditionnant ainsi le système endocrinien et lymphatique) se trouvent certains points de focalisation à travers lesquels l'énergie se déverse dans le corps physique, causant une impression et une stimulation sur les atomes du corps et ayant ainsi un puissant effet sur le système nerveux tout entier qui, partout, est sous-jacent. Le corps vital ou éthérique constitue la contrepartie subtile du corps physique dans sa structure nerveuse, et les centres d'énergie conditionnent et gouvernent le système glandulaire. Ainsi, influences, puissances et forces s'écoulent dans le corps physique ou le traversent, consciemment en certains cas, inconsciemment dans la majorité des cas, en provenance des trois mondes d'entreprise et d'activité humaines. Lorsque le centre cardiaque et les centres de la tête sont éveillés et utilisés par les forces intérieures et extérieures, vous avez le commencement de la vie mystique et occulte.
Traité sur les 7 Rayons Vol. II p 490.

Dans le présent, le corps éthérique répond aux énergies :

 

1. Du monde physique. Ce ne sont pas les principes mais les nourriciers et les contrôleurs des appétits animaux.

 

 

2. Du monde astral, celui-ci déterminant les désirs, les émotions, et les aspirations que l'homme veut exprimer et poursuivre sur le plan physique.

 

 

3. Du plan mental inférieur ; c'est l'intellect concret développant la volonté personnelle, l'égoïsme, la séparativité, la direction et le cours de la vie sur le plan physique. Cet instinct directeur tourné vers les choses supérieures, ouvre finalement la porte aux plus hautes énergies éthériques cosmiques.

 

 

4. De l'âme ; elle est le principe de l'individualisme, la réflexion de la divine intention dans le microcosme. Pour l'expression monadique complète elle est, symboliquement parlant, ce qui "demeure à mi-chemin ", l'instrument de la vraie sensitivité, de l'aptitude à répondre, la contre partie spirituelle du plexus solaire se trouvant, lui aussi, au milieu, entre ce qui est au-dessus du diaphragme et ce qui se trouve en dessous.

La Télépathie et le Corps Ethérique p 162.

 

La purification de l'éthérique :

 

Elle coïncide avec celle du corps physique. La méthode consiste principalement à vivre à la lumière du soleil, à se protéger du froid et à assimiler certaines combinaisons déterminées de vitamines qui, avant longtemps, seront données à la race.

Lettres sur la Méditation Occulte p 324.

 

 

 

L'énergie éthérique, focalisée dans le corps éthérique individuel, passe par deux stades avant la période de l'état de disciple :

 

  1. Le stade dans lequel il assimile la force latente de la forme dense physique, l'énergie de la substance atomique, produisant ainsi une fusion et un mélange. Cela amène la nature animale à se conformer entièrement aux impulsions intérieures, qui émanent du monde de l'influence pranique, où il s'agit de l'homme non développé, et du monde de l'astral inférieur, où il s'agit de l'homme plus développé ou moyen. C'est cette vérité qui est à la base de la déclaration souvent faite que le corps physique dense est un automate.

 

  2. Toutefois, au moment où une orientation intérieure vers le monde des valeurs plus élevées se produit, alors la force éthérique ou force vitale est amenée en conflit avec l'aspect le plus bas de l'homme, le corps physique dense, et la bataille de la paire inférieure des opposés a lieu.

 

Il est intéressant de noter que c'est pendant ce stade que l'accent est placé sur les disciplines physiques, sur des facteurs de contrôle tels que l'abstinence totale, le célibat, le végétarisme, et aussi sur les exercices et l'hygiène physiques. Par leur moyen, le contrôle de la vie par la forme, l'expression la plus basse du troisième aspect de la divinité, peut être compensée et l'homme peut être libéré en vue de la véritable bataille des paires d'opposés.

Traité sur les 7 Rayons Vol. II p 291-292.

 
 

Le corps éthérique dans les processus de naissance et de mort :

 

La manifestation du corps éthérique dans le temps et l'espace comporte ce que l'on a ésotériquement dénommé "deux instants de brillance".

 

 

Le premier précède l'incarnation physique,

lorsque la lumière descendante conférant la vie se focalise dans toute son intensité autour du corps physique et établit un rapport avec la lumière inhérente à la matière elle-même, lumière qui réside dans chaque atome de substance. Cette lumière en voie de focalisation se concentre dans sept zones de son cercle infranchissable créant ainsi les sept centres majeurs qui contrôleront dans un sens ésotérique son expression et son existence sur le plan physique. C'est là un instant de rayonnement intense, comme si un point de lumière palpitante éclatait en flammes, et si sept points de lumière intensifiée prenaient forme dans cette flamme.

 

C'est un moment culminant dans l'expérience de l'incarnation et il précède de très peu la naissance physique. C'est lui qui détermine l'heure de cette naissance.

Le stade suivant du processus tel qu'il est perçu par les clairvoyants est celui de l'interpénétration, au cours duquel "les sept deviennent les vingt et un, et ensuite la multitude".

La substance lumineuse qui est l'aspect énergétique de l'âme commence à imprégner le corps physique, et le travail créateur du corps éthérique ou vital est achevé. Le premier phénomène correspondant sur le plan physique est le "son" émis par l'enfant nouveau-né. Son cri marque l'apogée du processus. L'acte de création par l'âme est désormais complet.

Une nouvelle lumière brille dans un lieu sombre.

 

 

 

Le second instant de brillance survient dans le processus inverse.

Il annonce la période de restitution et l'abstraction finale par l'âme de sa propre énergie intrinsèque. La prison de la chair est dissoute par le retrait de la lumière et de la vie. Les quarante-neuf feux contenus dans l'organisme physique s'éteignent ; leur chaleur et leur lumière se fondent dans les vingt et un points lumineux mineurs, qui sont à leur tour absorbés par les sept centres majeurs d'énergie.

 

Puis la "Parole de Retour" est prononcée, sur quoi l'aspect conscience, la nature qualitative, la lumière et l'énergie de l'homme incarné, se concentrent dans le corps éthérique.

De même, le principe de vie se retire du cœur.

Suit une brillante et soudaine illumination de pure lumière électrique, après laquelle le "corps de lumière" rompt définitivement tout contact avec le véhicule physique dense, se focalise pour une courte période dans le corps éthérique, puis disparaît. L'acte de restitution est accompli.

Si l'on substituait la crémation à l'enterrement, on accélérerait grandement tout le processus de focalisation des éléments spirituels dans le corps éthérique ainsi que leur retrait ultérieur et la dissipation du corps éthérique qui s'ensuit.

Guérison Esotérique p 367-368.

 

 

 

 

Comme vous le savez, le corps éthérique de l'individu est une partie du corps éthérique de l'humanité ;

celui-ci, à son tour, est un aspect du corps éthérique de la planète qui est une partie intégrante du corps éthérique du système solaire.

Incidemment, dans ces rapports de fait aux conséquences incalculables, vous avez la base de toutes les influences astrologiques.

L'homme se meut donc dans un tourbillon de forces de tous genres et de toutes qualités.

Dans chaque partie de son expression manifestée et non manifestée, il est composé d'énergies et donc relié à toutes les autres énergies.

Sa tâche est d'une extrême difficulté et demande un long cycle évolutif.

Le Mirage, problème mondial p 170-171.

 

 

vu sur : https://sites.google.com/site/psychologieesoterique/

 

 

Quelques livres, cliquez  sur les couvertures pour plus d'infos 

 

 

Leadbeater L'Homme visible et invisible        

 

 

     51ybjuwGB2L._SX300_BO1,204,203,200_   

 

 

Besant L'Homme et ses corps           9782221011614FS

 

 

 


(Merci d'inclure cette ligne si reproduction. ©Nath Shu du site http://vivons-la-lumiere.blog4ever.com/.)

 



https://static.blog4ever.com/2012/07/706729/don-symbolique-pour-me-soutenir.jpg-3.jpg



01/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 368 autres membres