Vivons La Lumière - Nath Shu

Vivons La Lumière - Nath Shu

- ÊTRE HUMAIN. Sa constitution oculte

constitution_occulte_de_lhomme_+_filigrane_modifi.jpg

7 corps nath .jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg mmmmm.jpg

La constitution de l'être humain (via le Glossaire du site)

Cette présentation de la constitution de l'être humain en est un rapide aperçu.
 
 
 
Dans d'autres parties de ce site, vous trouverez des informations plus détaillées sur chaque corps, ainsi qu'un schéma récapitulatif.
Pour vous y rendre directement, cliquez sur les mots/liens verts proposés.
 
 
 
La Psychologie de l'âme pose le principe que l’être humain est constitué :

 

Chaque corps possède ses propres qualités et spécificités,
exprime ses propres besoins mais en même temps, l
e tout fonctionne en totale interdépendance,
un peu comme les différents organes du corps physique.
 
Chacun vibre à un certain degré.
Le degré de vibration ralentit progressivement alors qu’on descend de l'âme vers le corps physique.
Tout au long de notre évolution, vies après vies, expériences après expériences, chacun de nos corps est amené à élever sa vibration.
Il puise la matière qui le constitue dans les plans de plus en plus subtils.
 
 

 

Le corps physique :

 
 

Il est le corps que nous connaissons le mieux ayant été largement étudié par la science.

 

Pour la psychologie de l'âme, il est en fait composé de deux parties essentielles,

le corps physique dense et

le corps éthérique.

 

Les étapes principales de son développement et de sa coordination s’étalent chez l’homme de sa conception à l’âge de 7 ans.

 

Pour être plus précis, le corps physique est composé de 7 sous-plans qui peuvent se définir de la manière suivante :

 

Chaque plan peut être subdivisé en 7 sous-plan et chaque plan et sous-plan indique un degré de vibration de plus en plus élevé correspondant à une subtilité de plus en plus accrue de ce corps.

 

Ainsi quelqu’un qui a un corps physique uniquement composé de la matière la plus grossière aura des besoins grossiers et sera facilement dominé par les besoins élémentaires de ce corps.

 

Dans la constitution d'un être humain durant la période de gestation, le corps éthérique existe avant le corps physique dense. Il est en fait le moule sur lequel va s'élaborer l'être humain à venir.

Il est le cadre qui soutient le tout.

 

 

Cela est vrai pour l’homme, mais aussi pour les autres règnes.

Certaines personnes ont la capacité de visualiser le corps éthérique et lorsqu’elles observent une fleur en bouton, elles peuvent percevoir, constituée de matière éthérique, le futur contour de la fleur épanouie, comme un gant dans lequel la fleur n’a plus qu’à se glisser.

 

Le corps éthérique est la véritable forme substantielle, la charpente, l'échafaudage auquel le corps dense doit nécessairement se conformer.
Cette forme doit être symétrique, ou construite conformément aux chiffres et aux plans, et sa caractéristique de base sera l'exactitude géométrique de ses nombreux éléments.
La Lumière de l’Ame p 290.
 
 
 
 

Le corps éthérique interpénètre, soutient et occupe l’organisme physique tout entier, il dépasse la forme physique et l’entoure formant l’aura éthérique.

Son extension dépend du point d’évolution atteint par l’homme.

Elle peut varier de peu à beaucoup de centimètres.

 

éthérique.jpg2.jpg3.jpg

 

Le corps éthérique relie le corps physique dense au corps astral.

Il est vitalisé et gouverné par la pensée juste.

 

 

La plupart des maladies touchant le corps physique ont leur source dans le corps éthérique (une partie prend sa source dans le corps astral).

 

Par ailleurs, les émanations éthériques des individus peuvent être source de contamination (comme dans le cas des épidémies).

 

C'est donc dans la purification de ce corps que réside le secret d'une humanité plus saine et plus sereine.

 

 

Le corps éthérique absorbe l'énergie (le prana) émise par le soleil, les planètes et tous les êtres vivants.

 

Quand il est en bon état et fonctionne correctement, il absorbe assez de prana pour maintenir la forme organisée.

Le surplus est rejeté sous forme de magnétisme physique ou radiation animale.

 

Le prana peut être défini comme la force vitale de la matière elle-même.

Cette énergie provient du soleil et agit sur le corps éthérique de toutes les formes, l’humanité comprise.

 

Il afflue dans le corps éthérique puis s’épanche par le corps physique.

 

Le corps émotionnel :

Il est également souvent appelé le corps astral, corps de désirs ou corps kamasique.

Il est en lien avec le plan astral et se développe de 7 à 14 ans.

Dans son essence, il est R6.(rayon)

Comprendre le R6, permet de comprendre le plan émotionnel.

 

 

Le plan émotionnel comprend :

    • les émotions
    • l’affectif
    • les désirs
    • l’imaginaire

 

C’est le plan de la sensibilité.

A ce sujet, il est important de distinguer entre sensibilité et émotion.

 

La sensibilité vient par les 5 sens et doit s’accroître à l’infini nous permettant de percevoir et de passer de :

 

    1. la sensibilité physique à
    2. la sensibilité psychologique (sensibilité aux non dits) à
    3. la sensibilité au monde de l’âme.

 

La sensibilité est l’état de perception de tous les mondes possibles et imaginaires.

 

Le corps mental :

 
Il se développe de 14 à 25 ans.
Il est en relation avec le plan mental et le R5. (rayon)
Comprendre le R5 équivaut à comprendre le corps mental.
 

Le plan mental se décompose en sous-plans dont la partie supérieure est en contact avec l’âme et la partie inférieure avec la personnalité.

 

Si on regarde ce corps à la loupe, on obtient le schéma suivant.

 

 

 

L'énergie mentale se divise en trois aspects :

 

 

 

    1. Le mental inférieur, concret, appelé chitta ou matière mentale dans les Yoga Sutras de Patanjali. Il renferme les capacités de raisonnement tels que le raisonnement déductif, inductif, analogique et il a la particularité de pouvoir créer des formes-pensées. A terme, il doit devenir l'organe de l'expression du mental de cœur, et son fonctionnement doit tomber sous le seuil de la conscience, comme les battements du cœur.
    2. Le mental de cœur. Il fait le pont entre le mental inférieur et le mental abstrait, c’est le niveau du mental où nous sommes en unité avec l’ensemble.
    3. Le mental abstrait, ou aspect du mental en rapport avec le monde des idées. A ce niveau, les perceptions qui s’expriment sont en termes de vie et non en termes de formes. Il nous permet de rentrer en contact avec le Mental Universel (atma). Lorsque, au travers du processus d’évolution et de la pratique de la méditation, ce mental abstrait est complètement développé, il nous met en contact avec le dessein de la divinité et permet l'émergence du Plan. 
Son fonctionnement conscient est engendré par la construction de l'antahkarana. Ce "pont arc-en-ciel radieux" unit la personnalité illuminée, focalisée dans le corps mental, mue par l'amour de l'âme, avec la Monade ou Vie Une.
Traité sur les 7 rayons Vol. V p 373.
 

 

 

Il existe aussi un aspect supérieur du mental :

c’est l’intuition ou raison pure.

Elle se trouve au niveau du corps buddhique.

 

L’intuition est la faculté qui permet à l'homme de prendre contact avec le Mental Universel et de comprendre synthétiquement le Plan,

de saisir les idées divines, de percevoir quelque vérité fondamentale.

 

 Traité sur la Magie Blanche p 273.

 

Le mental constitue ainsi le 6ème sens.

Il est capable de percevoir trois types de vibrations différentes :

 

 

 

    • celles provenant des 5 sens, le mental les réceptionne, les traite, les assimile et les synthétise. C’est d’ailleurs dans l’enfance ce qui permet au mental concret de se construire.

 

 

    • celles transmises par le corps éthérique.  Par cette sensibilité, le mental va nous permettre de rentrer en contact avec les vibrations de l’âme, constituant ainsi un moyen permettant d'acquérir la connaissance. En effet, la caractéristique unique du corps mental est d’être à cheval sur le monde de l’âme et le monde de la personnalité.

La personnalité :

Dans la vie d’un être humain suffisamment avancé, la personnalité s’exprime généralement à partir de 25 ans, c’est-à-dire au moment où les 3 corps inférieurs ont été développés et intégrés par l’âme.

Trois phases peuvent ainsi être distinguées :
 
 
 
1ère phase : Pendant de nombreuses vies, l’homme n’est pas une personnalité, il n’est qu’une partie de la masse.
C’est tout le stade de la conscience de masse. De vies en vies, la personnalité va lentement et progressivement se construire.
L’homme va apprendre à identifier et individualiser ses émotions, ses désirs, puis ses pensées et ses opinions. Il va apprendre à dire "moi, je" et à vivre à ce niveau là.
Durant ce stade, l’âme est très peu consciente de la personnalité, elle ne s’identifie pas encore avec elle et continue sa vie sur son propre plan.
Elle se fait essentiellement sentir par ce qu’on appelle la "voix de la conscience". L’individu apprend à distinguer entre le bien et le mal, et la dualité s’installe.
 
 
 
 
2ème phase : La personnalité est construite, intégrée par l’âme, l’homme est alors une personnalité.
 
Trois parties distinguent cette phase :
    1. Domination de la personnalité, essentiellement conditionnée par son rayon de personnalité, naturellement individualiste et égocentrique. L’âme est totalement identifiée à la personnalité. Cela a pour conséquence que la personnalité récupère et utilise pour ses propres intérêts les qualités de l’âme. Celles-ci deviennent alors des défauts (des exemples sont donnés dans la partie suivante sur les rayons).
    2. Conflit entre la personnalité et l’âme. L’âme cherche à se libérer de la vie de la forme. Le conflit prend place entre le rayon de l’âme et celui de la personnalité. La guerre est déclarée entre ces deux aspects focalisés de l’énergie. La personnalité s’identifie de plus en plus à l’âme, mais en même temps, elle résiste, car elle sait qu’elle va disparaître, perdre le contrôle. Durant cette étape, qui s’étale sur plusieurs vies, le rayon de personnalité change souvent d’incarnation en incarnation. Cette guerre cesse à la troisième initiation.
    3. Au fur et à mesure que l’âme influence la personnalité, elle va muter et amener plus de qualités que de défauts. La personnalité devient l’autre moi de l’âme et son outil d’expression sur Terre. L’âme prend alors le contrôle, amenant l’effacement, la mort et la destruction de la personnalité. La lumière de la matière s’éclipse devant la lumière de l’Ange solaire (l’âme). Les deux ne font plus qu’un, c’est la fusion.
 

 

Pour récapituler, de grandes étapes peuvent être distinguées dans l’évolution d’un être humain.
Ces grandes étapes s’appuient sur sa construction en fonction du travail de l’âme et des influences de certaines planètes, dont Saturne et Jupiter.
 
Saturne, planète de la responsabilité a des cycles de 7 ans,
et Jupiter, planète sacrée du R2, s’exprime selon des cycles de 12 ans :
 
 
 
0 à 7 ans : Au cours de cette 1ère phase, assimilée au signe du Bélier, l'enfant va devenir responsable physiquement. La fontanelle se ferme et l'âme prend en charge le développement et la maîtrise du corps physique.
 
 
 
7 à 14 ans : Phase de développement du corps émotionnel. C’est la période de la structuration du corps sensible, sous le signe du Taureau. L'âme prend possession du corps émotionnel et le réactive en fonction du bilan réalisé suite à la précédente incarnation (il peut donc y avoir émergence de vieilles mémoires). A cela, vont se rajouter les expériences émotionnelles que va vivre l’enfant. L’enfant affirme ses émotions et ses désirs.
 
 
 
14 ans : 3ème phase : Gémeaux : début de la structuration mentale. C’est d’ailleurs à cet âge qu’à l’école, l’adolescent passe de la rédaction à la dissertation. Le développement du mental va prendre deux fois plus de temps que celui de l’émotionnel. 14 à 21 ans correspond à la période où l’adolescent refait le monde. Il affirme ses propres idées.
 
 
 
21-29 ans : Le mental finit de se développer et en même temps la personnalité est intégrée. Elle va devoir synthétiser les trois corps. Il y a affirmation de ce "moi je", l’adolescent se détache de l’éducation reçue par ses parents, de leurs attentes. C’est le moment où l’être humain passe de la chenille au papillon. Aucune grande décision de vie ne devrait être prise avant l’âge de 29 ans, que ce soit l’exercice d’un métier, le fait de se marier, de fonder une famille…
 
 
 
29-36 ans : 5ème phase, l’individu rentre dans l’expression de la personnalité construite, c’est l’épanouissement de la période Lion et le règne de la personnalité. Mais l’âme est là, attendant son heure.
 
 
 
36-43 ans : L’influence conjointe de Jupiter et Saturne se fait sentir. C'est le début de la phase Vierge, phase critique. Aux alentours de 35-36 ans, après avoir passé du temps à ne s’occuper que de soi, l’individu se demande s’il va continuer ainsi, il y a une interrogation sur l’avenir, et s'il y avait autre chose ? De nouveaux intérêts émergent. Cela est accentué par l’intervention d'Uranus vers 40 ans, cette planète du R7 amène une réorganisation (et donc des crises éventuelles) sur le plan physique. Des idées fondamentales vont voir le jour dans la conscience de l’individu et chercher à s’incarner. C’est le moment de s’intéresser davantage à l’ensemble. L’individu est totalement développé, son karma s’épuise quelque peu, il est normalement en disponibilité pour que l’âme s’exprime pleinement.
 
 
 
43-50 ans : 7ème phase : période de contribution à la société. 49 ans est l'âge où l’individu devrait savoir ce qu'il est venu faire sur Terre et le réaliser. Sous le signe de la Balance.
 
 
 
50-58 ans : 8ème phase : Scorpion. C’est une période spirituelle, l’individu est beaucoup plus focalisé, en rapport avec ce qui doit être. Sa contribution est encore plus étendue.
 
 
 
58 ans : fin du 2ème cycle, c'est là que l'histoire continue ou s'arrête. L'âme va en effet décider si ça vaut le coup ou pas d'avoir une 3ème période. Pour certaines personnes, ça peut être la mort entre 58 et 62 ans, mais ce n'est pas le cas le plus courant. L'âme peut se contenter de se retourner, elle se désintéresse de la personnalité et elle va éclairer l'Esprit.
La personne glisse alors vers le gâtisme, la sénilité. Cela se produit pour ceux qui ne progressent pas, qui commencent à privilégier la mémoire, qui vivent sur leurs acquis. Ces personnes sombrent très vite.
 
 
 
58-65 ans : 9ème phase : Sagittaire. Grande période d'écoute : quelle nouvelle créativité au service de l’ensemble ?
 
 
 

vu sur : https://sites.google.com/site/psychologieesoterique/


(Merci d'inclure cette ligne si reproduction. ©Nath Shu du site http://vivons-la-lumiere.blog4ever.com/.)

 



https://static.blog4ever.com/2012/07/706729/.-1.don-symbolique-pour-me-soutenir.jpg2.jpg

 



06/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 371 autres membres