Vivons La Lumière - Nath Shu

Vivons La Lumière - Nath Shu

- FRATERNITÉ

...............................Sans titre 1.jpg

Fraternité (Glossaire du site)

L’humanité est une, la fraternité est à la fois son origine fondamentale et son but à incarner.
La fraternité est la note dominante du 4ème règne de la nature.
 
 
 
La tâche de l'homme est de faire renaître ce qui est mort à la vie, d'exprimer la fraternité sur le plan physique et de transmettre l'énergie divine au monde des formes, qui l'attend.
Traité sur les 7 Rayons Vol. I p 268.
 
 
 
 
Par-delà les différences de forme et d’apparence : couleur, taille, traits…, par-delà les divergences de croyances, de cultures, de sociétés, il n’est qu’une humanité. Sa nature essentielle, son origine, ses objectifs mentaux et spirituels, ses capacités, ses qualités et son mode de développement et d’évolution sont communs à tous les êtres humains.
 
 
12274252_943074725776247_3560999076378093953_n.jpg
 

Par les attributs divins, latents en chacun, tous les êtres humains sont égaux.

 

Certains sont arrivés à un stade très élevé d’expression de ses attributs divins, d’autres sont en train de les découvrir, d’autres encore sont totalement inconscients de ces caractéristiques, mais tous, nous nous dirigeons vers les mêmes révélations.

C’est seulement par rapport au temps qu’existe des différences.

Elles ne sont que temporaires, dues au développement de la conscience.

 

 

La vie divine est éternellement présente dans tout cœur humain, elle lutte en chacun pour s’exprimer à travers les individus, les nations et les groupes.

 

 

 

 

La réalité vécue de cette humanité une conduit à la réalisation de la fraternité qui elle-même s’exprime par l’établissement de justes relations humaines.

 

L’application de justes relations humaines conduira à la paix.

 

Tant qu’elles n’existent pas, la paix restera une utopie, voire un mensonge.

 

Cette fraternité vécue s’exprime d’abord à travers l’innocuité.

Aucune pensée, aucun mot ni aucun comportement ne sont émis qui pourraient faire du mal à une autre personne.

Cela sous-entend une pureté de motif dans le service, une décentration de l’attention portée à soi au profit de l’attention portée vers le groupe.

Le bien de l’ensemble passe avant toute chose, l’individu se sait faire partie d’un tout.

 

 

 

 
Partout dans le monde, les plus avancés des êtres humains prennent conscience et proclament que l’humanité est une.
Cet éveil prélude l’avènement de la fraternité.
Pour que cela s’incarne réellement dans nos sociétés, il est essentiel que les barrières mentales existant entre les nations, les races, les sexes et les classes soient renversées. Cela est de la responsabilité de chaque personne se sachant une avec l’ensemble de l’humanité.
Il est important que de telles personnes se regroupent, établissent entre elles des rapports étroits (et impersonnels), apportent de la lumière sur les principes fondamentaux de justes relations, de fraternité et d’harmonie, divulguent ces principes et les enseignent au reste de l’humanité (notamment aux enfants), mettant l’accent sur l’interdépendance et la coopération.
 
C’est ainsi que des groupes endossent des responsabilités vis-à-vis d’autres groupes, que les nations entre elles et toutes les nations vis-à-vis du monde cherchent à développer les principes de fraternité, de bonne volonté, d’interdépendance et de coopération. 
 
 
 
 
 
La haine cause la séparation, tandis que l'amour révèle l'unité sous-jacente de toutes les formes.
La haine est le résultat de la concentration sur la forme et de l'oubli de ce que chaque forme révèle à un plus ou moins haut degré.
La haine est un sentiment de répulsion et incite l'homme à se détourner de l'objet haï.
La haine est l'opposée de la fraternité et constitue en conséquence la violation d'une des lois fondamentales du système solaire.
La haine est la négation de l'unité ; elle dresse des barrières et produit les causes qui mènent à la cristallisation, à la destruction et à la mort.
Elle est l'énergie utilisée à répudier au lieu de synthétiser, allant ainsi à l'encontre de la loi de l'évolution.
 
 
 
La haine est en fait le résultat de l'ignorance et du sens de la personnalité joints au désir mal employé, et elle constitue presque le point culminant de ce triple ensemble.
Ce furent le sens de la personnalité et une extrême ignorance, accompagnés d'un désir de gain personnel, qui suscitèrent dans le cœur de Caïn sa haine à l'égard d'Abel, et furent la cause du premier meurtre, ou destruction de la forme d'un frère.
Tout ceci doit être attentivement considéré, car tout cœur humain contient un certain degré de haine et une certaine mesure d'aversion ; ce n'est cependant que lorsqu'elle sera entièrement surmontée par l'amour, ou sens de l'unité, que la mort, le danger et la peur disparaîtront aux yeux de la famille humaine.
La Lumière de l’Ame p 126-127.
 

Citations complémentaires :

Je vous demande de prêter une attention particulière à une question des plus importantes.

 

Au moment où le point d'équilibre sera atteint, au moment où ceux qui préconisent la séparation, le matérialisme, le totalitarisme, ou toute forme imposée de régime (et donc une unité dominée par le mal), et ceux qui préconisent la liberté de l'âme humaine, les droits de l'individu, la fraternité et les justes relations humaines, seront à égalité, en force, en position et en influence, alors les portes de la Hiérarchie (symboliquement) s'ouvriront et le Christ et ses disciples viendront.

 

Ce point d'équilibre doit être atteint sur les niveaux mentaux ;

doivent y parvenir ceux qui peuvent penser, qui peuvent influencer, qui ont entre les mains la responsabilité de ce que les masses, n'accédant pas au plan mental, savent et croient.

Extériorisation de la Hiérarchie p 584.

 

 

 

 

Venus régit le troisième décan de l'Ere du Verseau.
 
Esotériquement, Vénus est reconnue comme cette force mystérieuse qui est un amalgame d'amour et de connaissance, d'intelligence et de synthèse, de compréhension et de fraternité.
 
Au sein de la Hiérarchie même, les deux Grands Messagers qui ont incarné la double énergie de Venus, sont le Bouddha et le Christ.
La Destinée des Nations p 131-132.
 
 
 
 

Nos relations de groupe doivent être envisagées et reconnues.

Il ne suffit pas qu'un homme remplisse avec amour ses obligations familiales et nationales, il doit aussi songer en termes plus vastes, à l'humanité elle-même, afin d'exprimer la Loi de Fraternité.

 

La Fraternité est une qualité de groupe.

 

La jeunesse qui naîtra prochainement possédera un sens plus profond de la notion du groupe, et sa conscience de groupe sera aussi beaucoup plus développée qu'elle ne l'est actuellement.

 

Les jeunes seront à même de solutionner leurs problèmes, y compris celui du sexe, en se posant à eux-mêmes ces questions dans les situations difficiles :

- Cette action que je vais accomplir tend-t-elle au bien du groupe ?

- Le groupe pâtira-t-il ou sera-t-il lésé si j'agis de telle et de telle manière ?

- Ceci est-il de nature à procurer au groupe bénéfice, progrès, intégration et unité ?

 

Et les actions qui ne répondront pas aux nécessités du groupe seront alors automatiquement écartées.

 

Dans les décisions à prendre, l'individu et l'unité doivent peu à peu apprendre à subordonner le bien personnel et le plaisir personnel aux conditions de groupe et aux besoins de groupe.

Traité sur les 7 Rayons Vol. I p 300-301.

 

 

 

 

 

 

............Sans titre 1.jpg

 

 
 
 
 
[Liberté, Egalité, Fraternité] sont les trois mots qui doivent gouverner le nouvel âge.
Certaines interprétations d'idéaux devront aussi disparaître, afin d'être remplacées par de meilleures.
 
 
Ceci s'applique même à la compréhension qu'a l'homme des trois mots que nous venons d'examiner.
 
La "liberté", telle que les Seigneurs de la Libération peuvent l'approuver, est en réalité une reconnaissance de justes relations humaines, librement adaptées, volontairement mises en œuvre et motivées par un sens des responsabilités qui jouera le rôle de mur protecteur ;
ceci s'accomplira, non par des mesures de coercition, mais par l'interprétation correcte et la rapide appréciation que feront les masses, qui confondent jusqu'ici licence (liberté personnelle de faire ce que dicte la nature inférieure) et liberté d'âme et de conscience. Cependant cette liberté est l'aspect de la volonté divine le plus facile à saisir pour l'humanité.
 
C'est en réalité la première révélation faite à l'homme de la nature de la Volonté de Dieu et de la qualité de Shamballa.
 
 
"L'égalité" est la compréhension particulière que révélera Celui qui va venir, basée sur le juste sens des proportions, le respect de Soi correct, la compréhension des lois spirituelles et cependant naturelles, lois de Renaissance et de Cause à Effet, et qui sera fondée, dans les siècles à venir, sur la reconnaissance de l'âge de l'expérience d'une âme et de son développement.
 
Elle ne sera pas du tout fondée sur l'affirmation claironnante et véhémente que "tous les hommes sont égaux".
 
La "fraternité" est quelque chose à quoi l'humanité apportera sa contribution en tant qu'expression du troisième aspect de la divinité ;
elle sera basée sur le contact correct et la réaction correcte au contact.
Ainsi se développera progressivement le vrai thème de vie de l'humanité, qui est la fraternité, fondée sur l'origine divine (égalité) et conduisant à la libre et vraie expression de la divinité (liberté).
 

Extériorisation de la Hiérarchie p 243.

 

vu sur : https://sites.google.com/site/psychologieesoterique/



 

Quelques livres, cliquez dessus pour en savoir plus

 

 

          

 


(Merci d'inclure cette ligne si reproduction. ©Nath Shu du site http://vivons-la-lumiere.blog4ever.com/.)

 


https://static.blog4ever.com/2012/07/706729/.-1.don-symbolique-pour-me-soutenir.jpg2.jpg




28/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres