Vivons La Lumière - Nath Shu

Vivons La Lumière - Nath Shu

- La libération des mémoires cellulaires (2015)

2015. 29.03.2015 nath shu libération mémoires cellulaires.jpgLa libération des mémoires cellulaires

par Nath Shu - mars 2015

 

 

Je souhaite vous parler des mémoires cellulaires.

 

Tout événement, heureux comme malheureux qui a été vécu, est enregistré dans la mémoire cellulaire, tous les événements de cette vie, depuis la conception de notre corps de matière dans le ventre de notre maman, mais également les mémoires de nos vies antérieures et aussi celles de notre lignée familiale, celles de nos ancêtres. Ces mémoires correspondent à tout ce que nous avons vécu depuis que nous venons nous incarner sur ce monde. Tous nos chocs, nos traumatismes, nos difficultés héritées, les drames transgénérationnels s’inscrivent en nous…, pas dans notre tête, en tant qu’intellect, mais au plus profond de nous-mêmes, au ''cœur même de la cellule '' et vous l'aurez compris, jusque dans notre ADN ..

 

Ces mémoires "léguées" de vie en vie font partie (pour la partie sombre car heureusement le lumineux est aussi enregistré !) du fardeau que nous trimbalons difficilement et que nous avons du mal à déposer pour poursuivre, petit à petit, plus légers et libérés.

 

2015. 29.03.2015 nath shu libération mémoires cellulaires 2.jpgIl est temps d'avancer les amis ;-)

Les merveilleuses énergies qui nous arrivent de l'Univers peuvent nous aider véritablement en nous donnant une qualité de discernement. Il est temps de décristalliser les mémoires cellulaires et les libérer.


Notre corps astral enregistre nos émotions et les font se réactiver à chaque courant qui vient appuyer sur une blessure. Nous pouvons maintenant les comprendre et les transcender. Quand nous disons éprouver, sachons comprendre ce qui est éprouvé ...

 

Pour notre corps mental c'est le même processus, nous pouvons contrôler nos pensées, elles sont créatives, nous le savons tous maintenant.. Quand nous parlons et pensons, faisons attention à la valeur des mots, des sons, des pensées qui tournent et qui reviennent...

 

Il est temps de plonger avec une volonté authentique dans les fins fonds de notre être afin de se guérir et se libérer de nos vieux démons, des schémas imprimés depuis des lustres dans nos mémoires cellulaires, les laisser remonter sans avoir peur de se trouver face à soi-même, apprendre à désapprendre sans renier les défauts qui feront surface, mais en les accueillant comme on apprend à un enfant à s'apaiser et lui expliquer qu'il est en train d'apprendre et que cela n'est pas grave du tout de se tromper....

 

Il y a aussi '' l'étape du pardon'' qui est si difficile à mettre en œuvre, et pourtant …

 

Apprendre à apprivoiser la peur, qui est souvent inconsciente et qui paralyse tout avancement d'une probabilité d'un nouveau futur.

 

Les addictions, il n'y a pas que la drogue ou l'alcool qui doit être compris et modifiés, il y a les habitudes émotionnelles qui sont de véritables addictions tant elles sont contrôlées par les cognitions automatiques de retrait sur Soi. Oui, ce sont des troubles addictifs car c'est par échappatoire et déni que nous nous réfugions vers ce concept que nous nous infligeons, souvent tout à fait conscients par une envie répétée et irrépressible de nous remettre en position de victime  (ou de bourreau!) et ainsi de dépendre des maux qui en découlent !

 

TOUTES les maladies physiques mais aussi psychologiques, les pulsions sexuelles, la timidité, le manque de confiance en soi, l’agressivité, la colère, les insomnies, toutes formes de violences, tristesse, culpabilité, quels que soient les comportements qui sont manifestés, ils sont des indicateurs de traumatismes enfouis, qu'il s'agit de reconnaître, débloquer , accepter et libérer.

 

Il est temps de conscientiser tout cela et voir notre propre réalité en pleine conscience.

 

Nous sommes sur cette terre pour rencontrer nos peurs et nos limitations afin de les transcender ...

 

Personne ne peut faire ce travail à notre place, seul maître à bord de notre corps physique et nos corps subtils, c'est à nous de comprendre ce que nous avons choisi de transcender en venant nous incarner une nouvelle fois sur cette merveilleuse Terre.

 

Bien sûr nos guides nous aident, ils nous envoient des tas de messages et nous indiquent par de multitudes synchronicités la meilleure route ou les meilleurs choix à emprunter pour la compréhension de nos profondeurs et de notre réussite. Nos chers disparus, si ils ont un beau taux vibratoire, peuvent également leurs donner main forte pour seule gratitude qu'ils percevront en retour : Nous voir heureux et libérés !

 

Il y a aussi des personnes magnifiques qui ont choisi de venir nous aider et sont là comme des éclaireurs. Merci à toutes ces âmes qui sont dans l'amour inconditionnel et savent combien il est important que le collectif soit dans la même force d'Union !

 

 

S'observer, je ne le dirai jamais assez, c'est si bénéfique !

 

Se mettre en spectateur de sa vie permet de faire du beau travail et voir là ou cela cloche afin de corriger, se corriger ! Nous le pouvons tous!

 

Ce travail sur Soi de nettoyage et de purification permettra également aux mémoires Lumineuses de réapparaitre, libérées des voiles de l'ego qui les asphyxiait et les empechait de se manifester.

 

Il faut maintenant savoir ce que nous désirons, continuer à vivre en boucle avec nos maux enfouis et imprimés dans nos cellules ou enfin apprendre à renaître de notre vraie nature et faire vibrer la véritable essence de notre être. Oui, cela implique de passer par des moments ou l'on se sent seul, des périodes déstabilisantes mais combien libératrices !

 

 

Avançons et créons un collectif sain, donnons nous la main, aidons nous à comprendre qui nous sommes au fond de nous . Consciemment ou inconsciemment les interactions entre nous tous sont importantes. Elles sont le reflet et sont teintés des mêmes vibrations que nous émanons chacun, il est alors possible de voir en une autre personne les défauts que nous pouvons retrouver enfouis en nous même et ainsi procéder à la correction de ceux ci... Voici aussi pourquoi il est important de ne pas juger les comportements d'autres personnes, nous sommes indépendants par notre âme personnifiée mais avant tout, nous formons un collectif, et c'est la somme du collectif qui avance vers des dimensions et plans plus éthérés.

 

''L'autre'' peut être un ''outil'' extraordinaire d’une prise de conscience.

 

Nous avançons ensemble, toujours tous ensemble !

 

 

Nous n'avons pas tous les mêmes nettoyages à faire, il y a des âmes qui ont une conscience plus évoluée, plus haute et développée, ces personnes y parviennent facilement et aident le temps de leur vie restante à briller humblement auprès des personnes qui ont besoin d'aide.

 

Le sujet étant tellement long et il y a tant à dire que je vous propose en complément, un article assez complet (trouvé sur le net et posté ci-dessous), il va vous aider à parcourir tous les éléments à prendre connaissance afin de mieux comprendre ce processus correct de nettoyage et reprogrammation de notre véritable ''être spirituel'' que nous sommes et ne l'oublions pas, ''en apprentissage'' …

 

 
Voici quelques articles qui peuvent également aider pour comprendre nos mécanismes et notre fonctionnement, des articles simples que j'ai écris ces dernières années.

 

Merci à Tous .

Bien affectueusement.

Nath Shu – mars 2015

(Merci d'inclure ces lignes si reproduction de mes articles, sans coupure, ni modification, et avec la photo correspondante. Auteure ©Nath Shu du sitehttp://vivons-la-lumiere.blog4ever.com/.)

 

 

don symbolique pour me soutenir.jpg 3.jpg


---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

===> Voici l'article que je vous suggère de lire, bonne lecture.

1. La libération des mémoires cellulaires

 

Qu’est-ce que les mémoires cellulaires ?

 

Dès notre conception, nous enregistrons dans notre corps des émotions liées à des événements vécus qui nous ont blessés, voire traumatisés. Le plus souvent, par un mécanisme de protection, ces événements ont étés refoulés, nous laissant inconscients des conséquences qu’ils génèrent aujourd’hui dans nos vies. Pourtant, bien ancrées dans nos cellules, ces mémoires sont responsables de biens des maux et nous empêchent de nous épanouir librement.

 

Elles sont à l’origine de la plupart de nos maladies, mais aussi de nos comportements négatifs et de nos schémas répétitifs de vie. Même ce que nous caractérisons comme nos traits de caractère sont imprégnés de ces mémoires que nous portons malgré nous et qui ne demandent qu’à être conscientisées et libérées..

 

Quelles sont les conséquences de nos mémoires cellulaires ?

 

Lorsque des évènements ont été malheureux et que la charge émotionnelle qu’ils ont générée a été trop forte pour être libérée, alors une empreinte restera gravée dans notre mémoire corporelle nous perturbant chacune à sa manière. Nos mémoires ont donc des conséquences aussi diverses que nombreuses dans notre vie. Toutefois, la plupart d’entre elles peuvent se regrouper en 3 catégories :

 

  1. Elles peuvent se matérialiser dans notre corps physique en donnant naissance à des douleurs et des maladiesqu’on qualifie alors de « psychosomatiques ».

  2. Elles peuvent être responsables de nos comportements et même de ce que nous appelons plus communément nos défauts.

  3. Elles peuvent provoquer certains événements et certains schémas répétitifs de vie.

 

.

 

1. L’impact des mémoires sur les maladies… « C’est psychosomatique ! »

 

Tout d’abord, je veux préciser ce que sont les maladies « psychosomatiques», car trop souvent encore on associe ce terme au fait que la maladie n’existe pas et qu’elle est juste imaginaire. Or, les maladies psychosomatiques ne sous entendent pas ça, elles ne signifient pas que cela se passe « dans notre tête ». La maladie ou la douleur existent bel et bien, mais elles ont une origine psychique, psychologique et/ou émotionnelle plutôt que physique.

 

De manière plus scientifique, nous remarquons que sous l’effet du stress, l’organisme produit des hormones corticoïdes qui abaissent les défenses immunitaires, ce qui expose immanquablement l’individu aux affections.

 

D’ailleurs, des études récentes semblent indiquer que les maladies psychosomatiques seraient à l’origine de 40 à 50 % des visites chez le médecin et quelques praticiens vont encore plus loin en considérant que quasiment toutes les maladies sont psychosomatiques.

 

Qu’est- ce que la somatisation ?

 

De façon assez simple on peut expliquer la somatisation comme la traduction physique d’un conflit ou d’une souffrance psychique. D’une certaine manière, le corps reflète à l’extérieur ce qui se passe à l’intérieur. Bref, ce qui ne s’exprime pas s’imprime.

 

Quels sont les principaux symptômes ?

 

La liste n’est pas exhaustive, mais d’une manière générale, voici les plus courants :

 

  • La plupart des troubles gastro-intestinaux constituent les maladies psychosomatiques les plus fréquentes : le foie, les intestins, le côlon, …

  • Les maladies de la peau auraient, elles aussi, souvent une origine psychique. Le psoriasis, les verrues, l’herpès, la transpiration excessive, la couperose, les dartres et les aphtes apparaissent lors de contrariétés et d’émotivité.

  • Chez les nourrissons et les enfants aussi, la somatisation va prendre place : l’eczéma, l’insomnie, le dérèglement du sommeil, les vomissements, l’asthme, les retards de croissance…

  • Même l’évolution de certains cancers serait, d’après certains scientifiques, attribuables aux dérèglements psychiques. Le savant américain Lawrence Le Shan a déterminé qu’une solitude brutale, un choc émotif violent ou un état psychologique désespéré pouvaient intervenir sur la morbidité cancéreuse.

  • Les déséquilibres de l’alimentation comme la boulimie et l’anorexie ou encore l’alcoolisme, l’obésité et les maladies cardio-vasculaires liées à une consommation excessive de certains aliments gras ou sucrés… sont également souvent la conséquence d’émotions très fortes.

  • L’hypertension artérielle et les migraines se retrouvent également au nombre des symptômes présentés lors de dérèglements émotifs..

 

.

 

2. L’impact des mémoires sur notre comportement et notre personnalité

 

Lorsque nous vivons une émotion dans le présent qui résonne avec une émotion passée, celle-ci va enclencher un processus de reconnaissance. Notre corps va retrouver dans sa base de données l’expérience similaire et l’émotion y étant liée pour ainsi se réactiver. De ce fait, elle peut accentuer, amplifier voire complètement exagérer l’émotion du présent. C’est à cause de ce fonctionnement que certains se mettent en colère pour une bêtise, que d’autres dépriment pour un simple incident et que d’autres encore se retrouvent dans des états de terreur et de panique. C’est ainsi que les personnes phobiques ou dépressives se font, malgré elles, rattraper par leurs émotions d’origine, sans qu’il ne leur soit possible de les contrôler.

 

Symptômes les plus courants

 

  • Phobies, dépressions, angoisses, insomnies, nervosité, …

  • Agressivité, colère, comportement destructeur, …

  • Timidité, manque de confiance, échecs, sentiment d’insécurité, …

  • Laxisme, indécision, irritabilité, tristesse, honte, culpabilité, …

  • Difficulté à lâcher prise : peur de ne pas contrôler

  • Difficultés relationnelles, difficultés à communiquer

  • Peur de l’inconnu et du changement

 

Exemples

 

  • Une phobie de l’eau peut simplement venir d’une mémoire contractée durant l’enfance si vous avez failli vous noyer. Dans ce cas, la vue de l’eau réactive chez vous l’émotion de ce fameux événement. Par contre, cette phobie peut aussi être une mémoire que vous héritez, elle peut vous avoir été transmise par votre grand-mère qui a perdu son fils lors d’une noyade.

 

  • Une difficulté à s’engager dans une relation durable, peut venir d’une volonté d’éviter à tout prix une éventuelle séparation que vous auriez vécue dans votre enfance et d’ainsi ne pas revivre une telle souffrance. Elle peut aussi venir d’une blessure d’abandon face à une personne que votre maman aimait et qui est partie. Elle vous a alors transmis cette peur de revivre cette même souffrance.

 

.

 

3. L’impact des mémoires sur les événements et les schémas répétitifs de notre vie

 

« Tout ce qui ne vient pas à la Conscience se retrouve sous forme de destin » Carl Gustav Jung

 

La psychogénéalogie ou ces ancêtres qui nous lèguent leurs vécus.

 

Lorsque l’on dit que notre caractère ressemble à celui d’un de nos parents, de nos oncles ou de notre grand-père, c’est simplement parce que l’on est porteur des mêmes bagages émotionnels, des mêmes mémoires. Et de la même façon, ils nous lèguent aussi leurs histoires et leurs vécus. Le plus impressionnant quand on fait un travail en psychogénéalogie, c’est lorsque l’on s’intéresse aux événements de chacun des membres de notre famille et surtout à ceux de nos aïeux. Quand on commence à s’attarder sur les dates autant que les faits on peut trouver d’étranges similitudes dans les échecs, les décès, les trahisons, les ruptures, le nombre d’enfants, d’avortements ou de fausses couches ; mais aussi dans les rapports qu’ils avaient entre eux, les disputes, les abandons ou les rejets qui ont étés vécus. C’est là qu’on identifie clairement les cycles de répétition de notre ligné familiale.

 

Toutefois, au-delà de celles-ci, existent aussi nos propres cycles et nos propres schémas répétitifs de vie que nous aussi nous lèguerons à nos enfants et à toute notre descendance. Pour nous-même comme pour eux, il est de notre devoir de couper ces liens qui nous maintiennent dans ces spirales infernales.

 

Symptômes à répétition

 

  • Stérilité, fausses couches, complications des grossesses, …

  • Séparations, humiliations, abandons, rejets, trahisons, …

  • Échecs professionnels, relationnels, amoureux, …

  • Maltraitances, incestes, abus de pouvoir, violences, …

 

Exemples de cas

 

  • Une stérilité pourra être la conséquence d’une de nos ancêtres morte lors d’un accouchement, ainsi pour éviter ce danger de mort, le corps ne permettra pas de naissance.

  • Quelqu’un qui sera régulièrement trahit dans ses relations amoureuses peut transporter dans sa mémoire la croyance de sa grand-mère qui était que tous les hommes trahissent.

 

Comment prendre conscience de ses mémoires cellulaires ?

 

C’est dans notre histoire, dans notre passé que nous pouvons trouver la source de nos problèmes et les réponses à nos questions. Malheureusement, tenter de percer les secrets de notre inconscient ne s’avère pas toujours aussi simple quand on décide de faire cavalier seul. Lorsque nous allons mal, nous avons tendance à garder le nez dans nos problèmes, or il faut commencer par pouvoir prendre du recul et regarder sa propre vie sous un autre angle. Ensuite, cela implique également de sortir de son mental, de laisser de côté les jugements et les analyses pour simplement être à l’écoute de nous-même, de nos émotions, de nos ressentis et de notre intuition, car c’est dans notre inconscient que sont allées se cacher nos blessures et nos mémoires de souffrances. Par instinct de survie, le corps nous protège de cette souffrance et lorsque celle-ci est jugée trop douloureuse, il se charge de l’engloutir et de l’oublier. Toutefois, bien qu’oubliées ces blessures et ses souffrances sont toujours à l’intérieur de nous. Elles subsistent dans notre subconscient et sont souvent somatisées.

 

C’est par la reconnexion à notre enfant intérieur que nous pourrons prendre conscience des souffrances, des croyances et des peurs qui nous maintiennent dans nos schémas négatifs. C’est en en se reconnectant à l’enfant blessé en nous que nous pourrons enfin faire remonter à la surface la cause même de notre problème pour nous en libérer. Nous pourrons alors « ressentir » en conscience cette blessure originelle, car ressentir, ce n’est rien d’autre que « sentir à nouveau ». Lorsque nous ressentons quelque chose nous ne faisons que laisser émerger en nous les mémoires de ce que nous avons sentis la toute première fois. C’est d’ailleurs très clairement le cas des phobies. Lorsqu’un enfant qui s’est fait mordre par un chien, garde une fois adulte, une peur panique envers les chiens, son corps ne fait que lui remémorer sa première peur. Les phobies sont des cas assez extrêmes et supposent presque toujours un choc voire un traumatisme déclencheur, mais dans une moindre mesure, il en va de même pour toutes nos mémoires, le fonctionnement psychique est identique.

 

Comment se libérer de ses mémoires cellulaires ?

 

Lorsque nous avons trouvés et pris conscience de l’origine de notre mal, le plus gros du travail est fait. En effet, reprendre contact avec les émotions qui ont été refoulées et réprimées, les laisser s’exprimer et couler librement dans notre corps est ce qui nous libère vraiment.

 

 

Trucs et astuces pour se libérer de ses mémoires cellulaires

 

Il n’est pas toujours simple de prendre conscience des mémoires que notre corps porte en lui, nous sommes souvent coincés dans nos schémas et nous avons de la difficulté à sortir de notre personnalité émotionnelle et mentale pour prendre le recul nécessaire de l’observateur. L’aide d’un thérapeute est donc parfois nécessaire, car il apporte souvent un nouveau regard sur votre histoire, votre maladie ou votre mal être. Le thérapeute lui-même doit d’ailleurs parfois s’en remettre à un de ses collègues pour prendre conscience de ce qui se passe en lui, c’est tout à fait normal de se faire aider à certains moments de sa vie.

 

Malgré tout, il nous est possible d’effectuer une grande partie du travail seul et de s’engager dans sa propre déconstruction et déprogrammation de ses mémoires. Pour cela, il nous faudra faire preuve de volonté, de patience et de persévérance, mais comme tout ce que nous entreprenons de nouveau dans notre vie, c’est à force de travail et d’expérience que nous parvenons à la réussite. Pour vous aider, voici donc quelques trucs et exercices qui vous permettront d’entamer cette libération :

 

  • Lorsque des douleurs ou des symptômes apparaissent, notez tout ce qui a pu se passer dans votre vie au même moment ou quelques temps avant. Soyez aussi attentif à ce à quoi vous avez pensé ou à ce qui vous a tracassé voire angoissé, puis n’oubliez pas de prendre également en compte les émotions et les ressentis qui vous ont traversés. Surtout, ne négligez aucun point sous prétexte qu’il soit anodin, car vous seriez surpris de voir à quel point nous pouvons être déconnectés et inconscients de nos propres causes de souffrance.Nous n’avons pas l’habitude de prêter attention à toutes ces choses et nous minimisons souvent l’effet qu’elles peuvent avoir. D’ailleurs, plus qu’une question d’inattention, il s’agit d’une réaction de protection face à la souffrance. Lorsque quelque chose nous touche et nous blesse, instinctivement nous avons tendance à le chasser pour ne pas souffrir. Combien de fois même ne donnons-nous pas ces conseils « n’y pense plus », « chasse toi ça de la tête », « tourne la page », « passe à autre chose », …

 

  • Chaque fois qu’il vous arrive d’être en colère, blessé ou triste, chaque fois qu’une émotion surgit en vous, observez ce qui l’a provoquée. Tentez de rester détaché de l’émotion pour uniquement observer sans jugement le sentiment déclencheur de l’émotion. Interrogez-vous sur la cause réelle de ce qui a fait rejaillir cette émotion. Je conseille parfois aux gens de se poser juste la question « pourquoi ? » et de voir ce qui se cache réellement derrière. Par exemple, si quelqu’un vous fait une remarque sur votre travail, demandez-vous ce qui vous fait vraiment réagir. Est-ce simplement le fait que cette remarque ne soit pas justifiée ou persiste-t-il derrière une émotion liée au manque de reconnaissance qu’à votre supérieur, faisant émerger chez vous le souvenir d’un parent qui ne vous a pas reconnu, qui n’a pas reconnu vos qualités. Reprenez contact avec votre corps et vos émotions, apprenez à ressentir et à définir vos émotions. La méditation et la relaxation sont de très bons outils pour renouer avec son Être. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, il existe des tas de méditations guidées sur internet qui vous aideront. Les exercices de respiration consciente sont aussi efficaces et assez simples, ils vous permettront de réintégrer rapidement les sensations de votre corps. S’il est si important de retrouver l’intégralité de ses ressentis dans son corps, c’est parce que pour prendre conscience de nos mémoires il nous faut être à l’écoute de ce qu’elles nous disent et leur langage s’effectue par votre corps, c’est leur moyen d’expression. Pour les voir et les comprendre, il vous faut donc réapprendre à les écouter.

 

  • Prêtez attention à vos rêves, ils sont le langage de votre inconscient. Notez-les, si possible, car en plus d’être un bon moyen pour ne pas les oublier, écrire ses rêves permet de se souvenir plus facilement des prochains. Même si vous ne vous sentez pas capable de les analyser ou de les comprendre vraiment, retenez juste les sensations que vous avez eues durant le rêve. Prenez conscience des émotions qui vous ont traversées, des peurs, des peines, des colères, … et surtout observez les raisons pour lesquelles elles se sont déclenchées. Vous verrez que de cette manière vous en découvrirez déjà beaucoup sur vous-même.

 

 

2. Vivre la vie qu’on désire vivre

Pourquoi la loi de l’attraction ne fonctionne pas ?

 

Qu’est ce qui fait que, malgré tous les livres que nous avons lu à ce sujet, nous ne parvenions pas à attirer à nous ce que nous désirons et que nous ayons toujours l’impression de subir notre vie ?

 

 

 

En réalité, nous pensons avoir compris comment cette fameuse loi de l’attraction fonctionne, mais nous nous trompons. Nous nous trompons, car nous croyons que nous pouvons tout contrôler ! Et même si nous ne le croyons pas toujours, nous l’espérons et nous essayons de le faire sans arrêt. Nous tentons de contrôler  notre vie, de contrôler nos pensées, de contrôler nos émotions, de contrôler ce que nous désirons et même ce que nous sommes. C’est ça la difficulté dans la loi de l’attraction, c’est de prendre conscience que rien n’est contrôlable dans la vie. Elle coule comme une rivière et nous ne pouvons pas avoir de contrôle sur elle.

 

Vous vous posez alors la question de savoir comment vous pourriez créer et manifester la vie que vous désirez puisque vous ne pouvez pas avoir de contrôle sur la vie, et c’est une bonne question.  Dans l’univers, tout est toujours simple et à la fois subtil, logique et à la fois paradoxal. Pour créer votre vie telle que vous la désirez, le paradoxe et la subtilité se situent ici. Ils se situent dans le fait que ni vos désirs, ni vos pensées, ni vos émotions ne sont contrôlable. Vous ne pouvez pas décider d’arrêter la machine à penser, à désirer et à ressentir, vous ne pouvez qu’accepter qu’elle soit telle qu’elle est.

 

Par contre, ce que vous pouvez faire, c’est intervenir dans ce qu’elle est. Vous pouvez décider de nettoyer cette machine en la libérant de ses peurs, de ses doutes et de ses croyances néfastes qui créent la vie que vous ne désirez plus. Votre vie n’est que le reflet de ce qui se trouve en vous et vous ne parviendrez pas à avoir le contrôler sur elle, même en vous y mettant de toutes vos forces, car c’est comme si vous essayiez de changer le reflet d’un paysage sur l’eau. Vous savez que c’est impossible, que la seule façon de changer le reflet est de changer le paysage. Si vous désirez changer votre vie, il vous faut changer ce qui se trouve en vous.

 

 .

Vivre la vie qu’on désire vivre…

C’est d’abord savoir que nous créons notre vie

 

Car, quelle qu’elle soit, notre vie n’est que notre création. Ce sont nos désirs, nos émotions, nos pensées, mais aussi nos croyances et nos peurs qui se manifestent chaque jour autour de nous. Elle nous permet de découvrir notre monde intérieur avec ses côtés sombres et ses côtés lumineux. Tout ce que nous voyons, tout ce qui nous arrive, tout ce qui se manifeste à travers une forme ou une autre dans notre vie, n’est qu’un reflet d’une partie de nous-même. En réalité, le seul but de la vie n’est que de nous révéler à nous-même.

 

.

C’est comprendre que nous sommes le maître de nos créations

 

Nous sommes de puissants créateurs, les plus puissants qui soient ! Le seul problème, c’est que nous l’avons oublié et c’est pour cette raison que nous avons l’impression de subir notre vie. C’est comme lorsque nous rêvons, nous pensons que nous subissons nos rêves, alors qu’en fait nous avons juste oublié que nous étions en train de dormir. Si cela vous est déjà arrivé de vous rendre compte que vous rêvez, de réaliser au milieu d’un rêve que ce que vous vivez n’est pas réel, mais que c’est seulement vous qui êtes en train de le rêver, alors vous pourrez décider à tout moment de continuer ou pas ce rêve. Vous pourrez même décider de créer ce que vous voulez dans votre rêve. Vous devenez le maître de ce rêve uniquement parce que vous savez que c’est vous qui avez tout le pouvoir de création. Non seulement vous avez le pouvoir sur votre personne, mais vous avez le même pouvoir en ce qui concerne tous les autres personnages, le décor et même le script.

 

C’est accepter que notre création est parfaite

 

Aucune vie n’est parfaite, aucune création ne l’est non plus, en tout cas pas dans le sens où nous l’entendons. Mais l’Univers n’entend pas la perfection de la même façon que nous. La perfection de l’Univers réside dans le fait de manifester exactement et parfaitement tout ce que nous sommes et tout ce qui se trouve à l’intérieur de nous. Comme nous sommes des créateurs et que notre pouvoir de création est infini, l’Univers ne peut que répondre à notre demande et toute la perfection se trouve là, dans le fait magique que tout se crée, se combine et se connecte en réponse à ce qui se trouve à l’intérieur de chacun de nous et ce d’une façon vraiment parfaite !

 

C’est comprendre que nous créons de façon inconsciente

 

Malheureusement, le revers de la médaille est que nous créons beaucoup plus de choses avec notre inconscient que notre conscient. Il est chargé de quantités d’informations négatives : des peurs, des blocages, des blessures ou des croyances, et tous ces éléments ont une influence considérable sur ce qui se crée dans notre vie. Presque 90% de ce que nous créons passe par la porte de l’inconscient. C’est ça qui nous empêche de créer notre vie comme nous la désirons ! Et peu importe qu’elles outils nous utilisons pour tenter de faire fonctionner cette loi de l’attraction, même si nous passons plusieurs heures par semaines à avoir des pensées positives ou à faire des visualisations, nous ne pourrons que très difficilement concurrencer notre inconscient pour créer…

 

C’est se libérer de nos peurs et de nos croyances

 

Le seul moyen pour parvenir à créer cette vie que nous désirons, c’est d’amener à notre conscience toutes nos peurs et nos croyances négatives pour les libérer. Tant que ce travail ne se fait pas, il ne nous est pas possible de créer correctement notre vie.

 

Bien entendu, il existe de nombreuses façons de se libérer des mémoires de notre inconscient et la plupart du temps, cela se fait naturellement, car c’est à travers les événements de notre vie que naissent nos prises de conscience. Les épreuves et  les difficultés que nous traversons, les choix que nous faisons, les actions que nous menons, …  Toutes les expériences que nous vivons ont pour unique but de nous amener à la prise de conscience et la compréhension. Chacune d’entre elles est une opportunité de nous libérer des mémoires que nous portons et ce n’est que suite à ses libérations que le changement arrive, car nous nous mettons alors à créer autrement.

 

Toutefois, il arrive aussi que nous ne parvenions pas à sortir de situations de vie qui sont difficiles et que nous nous sentions comme pris au piège dans une spirale de vie. C’est souvent le cas lorsque des événements du même ordre reviennent régulièrement durant notre existence. Vous pouvez remarquer cela quand des situations où des expériences deviennent répétitives (séparations, échecs, conflits, rejets ou abandons, …). C’est à ce moment-là qu’il est important de réagir et de reprendre les choses en main.

 

C’est apprendre à créer de façon consciente

 

Lorsque l’on comprend le principe de la création, on a envie de se défaire de toutes les zones d’ombre pour enfin créer en conscience notre vie librement, on a envie d’apprendre à se défaire des schémas négatifs et des programmations inconscientes que sont nos mémoires cellulaires.

 

Apprendre, c’est se permettre d’avancer plus vite, d’éviter la souffrance inutile, mais c’est aussi retrouver son autonomie et son pouvoir de création pour enfin mener la vie qu’on souhaite.

 

3. Les jeux de miroirs

 

Apprendre à se connaître pour savoir qui l’on est, est essentiel, car il y a bien celui que l’on croit être, celui que la famille ou les amis croient que l’on est et puis, il y a celui que l’on est vraiment. Il est souvent bien différent de ce qu’on imagine, même très souvent. Et aussi bizarre que cela puisse paraître, il n’y a pas d’autres façon de mieux se connaître qu’à travers les autres.

 

Chacun de nous est un miroir parfait pour l’autre et il l’est aussi pour nous.

 

L’effet Miroir amène beaucoup de remises en question sur son être, car celui qui utilise ce concept accepte de se regarder au plus profond de lui-même, de faire des introspections pour s’assurer un chemin plus lumineux.

 

D’un côté, le miroir nous mène vers ce que les autres perçoivent réellement de nous et non ce que nous voudrions leur refléter. On ne se construit pas dans le regard des autres, on se construit par rapport à soi-même, cependant les autres seront toujours un reflet juste de ce que nous laissons voir dans ce grand monde.

 

D’un autre côté, le miroir est aussi le chemin vers ce que nous ne voulons pas voir ou que nous n’arrivons pas à voir de nous-même, soit parce que cela ne nous plaît pas, soit parce que nous n’en sommes tout simplement pas conscient.

 

Se regarder et se retrouver à travers le reflet que l’autre nous renvoie à chaque moment de sa vie, est la plus simple et la plus juste expression de ce que nous pouvons appeler le retour vers SOI, la conscience à SOI.

 

4. Être soi

S’accepter, trouver l’enfant intérieur qui sommeille en nous, connaître ses valeurs, ses réelles envies et redonner un sens à son existence et à son Être pour être enfin libre, libre d’être SOI.

 

Voilà ce qu’est le programme de la reconnexion avec son intuition, avec le soi profond, avec la réalisation de son être. Pour vivre dans l’acceptation de soi il faut pouvoir être sans jugement, il faut être vrai avec soi-même et s’aimer tel que l’on est et non pas tel qu’on voudrait être.

 

L’amour, l’acceptation et le respect de soi est une des clés vers l’ascension, voir le soleil intérieur qui brille en nous nécessite une grande transformation de sa conscience où il est question d’en finir avec la culpabilité, la honte et le jugement de soi. Car si les autres sont souvent très durs à notre égard, le plus sévère des juges envers nous c’est toujours nous-même.

 

Pour retrouver cette Être entier, nous devons renouer avec notre enfant intérieur et le laisser s’exprimer dans sa simplicité et sa créativité d’être. Nous devons abandonner nos systèmes de croyances et nos schémas limitatifs qu’ils soient culturels ou familiaux, car notre enfant intérieur ne peut s’épanouir que lorsqu’il est libre de toute entrave. Si nous continuons à avancer avec des pensées limitatives, il ne pourra pas exprimer sa vérité.

 

5. Guérir, renaître

Se nettoyer, se purifier, s’élever, se laisser guider dans la confiance de notre être pour renaître, pour « re n’être » que ce que l’on est dans la vérité de son cœur. Trouver et réaliser sa mission de vie, être à l’écoute de sa propre vérité, de ses propres envies pour enfin devenir celui que l’on est dans sa pure splendeur. Aimer, aimer tout ce qui est et tout ce que l’on est. Redevenir son propre maître, son propre Dieu.

 

C’est ici que le processus d’auto-guérison prend tout son sens, c’est à ce moment qu’il naît une réelle intensification du rythme vibratoire de chacun, une régénération totale de l’Être. A cet instant, vous vous libérez des dualités, vous permettez à vos corps de se maintenir dans un parfait équilibre et dans une énergie pure et lumineuse. Vous êtes unifié à votre intuition, à votre Être supérieur, à votre enfant intérieur, à votre lumière et à la source elle-même. Vous êtes dans l’harmonisation de vous-même, vous réactiver votre corps de lumière et vous devenez un canal d’Energie pour la terre et pour les autres. Un nouveau monde s’étend devant vos yeux et vous en faites partie, car vous êtes ce nouveau monde, vous êtes cette ascension de la nouvelle ère.

 

Bien entendu, la route ne s’arrête pas là, d’autres expériences arriveront et vous ouvriront les yeux vers une conscience toujours plus large de la réalité et de votre vérité, mais désormais votre chemin ne sera plus jamais le même, il ne sera plus subi, mais bel et bien créé en tant que la plus belle des promenades qu’il vous soit possible d’imaginer.

 

Bonne route…

 http://guerisonintuitive.com/

 ------------------------------------------

 

 

 
https://static.blog4ever.com/2012/07/706729/.-1.don-symbolique-pour-me-soutenir.jpg2.jpg

 

 

 

 

 

 

 



31/03/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 368 autres membres