Vivons La Lumière - Nath Shu

Vivons La Lumière - Nath Shu

- VUE - vision & VISUALISATION

.bulles15.jpg

Vue / Vision  (Glossaire du site)

La vue est le 3ème sens.
 
Elle est gouvernée par le R3 et se décline de la manière suivante.

 

 

- 1 - Plan physique : vue physique

 

- 2 - Plan émotionnel : clairvoyance

 

- 3 - Plan mental : clairvoyance supérieure ou vision symbolique

 

- 4 - Plan buddhique : vision divine

 

- 5 - Plan atmique : prise de conscience ou réalisation

 

 

1. La vue physique se distingue en deux éléments

La vision de ce qui appartient au monde physique dense.

 

Elle s’accomplit au moyens des yeux (et du cristallin de l’œil) en photographiant l’aspect de la forme tangible.

L’information est envoyée au cerveau qui la traite.

Cette vision est circonscrite et limitée.

 

Vient ensuite la vision de l’éthérique.

Elle est également une faculté de l’œil humain.

Elle dévoile l’aura de santé de toutes les formes dans les 4 règnes de la nature. Elle permet la perception des émanations praniques vitales de tous les centres, révélant les conditions dans lesquelles ils se trouvent.

C’est une vision très importante à développer pour les thérapeutes.

éthérique.jpg2.jpg3.jpg

vision-éthèrique-1021x580.jpg

2. La clairvoyance

 

Elle représente la correspondance de la vision physique sur le plan astral.

Elle est considérée comme un pouvoir psychique inférieur, résultant d’une sensibilité développée de l’ensemble du corps émotionnel.

 

Le problème de cette vision est qu’elle ouvre sur le monde astral, elle est donc fallacieuse, sujette aux mirages et à la maya.

3. La clairvoyance supérieure ou vision symbolique

Elle exprime la vision via le corps mental.

Le développement de la vision est parallèle au développement du mental.

 

Elle marque la corrélation des idées, le concept de relation.

La clairvoyance supérieure permet de percevoir des couleurs, des symboles géométriques, la 4ème dimension.

 

Elle se traduit par des rêves et des visions 

ayant souvent un caractère de prévisions.

 

Parce que ces trois types de visions appartiennent aux plans de la forme, elles engendrent souvent la perception fausse.

 

Tant que les formes supérieures de vision n’ont pas été développées, elles ne sont pas fiables.

Les visions supérieures englobant ce qui est inférieur, elles permettent de distinguer ce qui est du mirage et de l’illusion, de ce qui est la vérité.

 

 

…la vue à cultiver est la faculté de voir la beauté sous-jacente à la forme, à reconnaître la divinité subjective et à enregistrer l'amour exprimé par le moyen des symboles.

Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 230.

 

 

  maxresdefault.jpg

4. La vision pure

La vision pure est une faculté de l’âme qui est pure connaissance.

Elle devient manifeste lorsque l’âme se sert du mental comme instrument de vision.

 

 

Cette claire pénétration dans la connaissance et la parfaite compréhension des choses de l'âme caractérisent l'homme qui – par la concentration et la méditation – a réalisé la maîtrise du mental.

 

Le mental devient alors la fenêtre de l'âme, à travers laquelle l'homme spirituel peut contempler un domaine de connaissance nouveau et plus élevé. Tandis que se développe ce type de vision, la glande pinéale devient simultanément active et le troisième œil (en matière éthérique) se développe en une activité parallèle.

 

 

L'objectif de l'évolution humaine dans notre cycle planétaire est la vue, dont le point culminant est la perception spirituelle qui est le don majeur de l'âme à la personnalité, quand le contact est réalisé ; elle communique le sens de l'amour attractif, indique la nature des choses, révèle le monde de l'âme et confère le grand don de lumière, de connaissance et d'illumination ultime.

 

Tels sont les buts du mystique, de l'aspirant et du disciple consacré. Le plus grand don physique est celui de la vue, et il en est de même sur une courbe plus élevée de la spirale dans le monde de l'âme.

 

 

Quand le disciple est parvenu à une certaine mesure de vision et que son but est "en vue", il peut alors être admis dans un ashram où la nature de la révélation peut être portée à sa connaissance. 

 

Les hommes peuvent confondre vision et révélation ;

je m'efforce d'éclairer quelque peu votre mental sous ce rapport ;

donc la phrase précédente est d'importance majeure.

Les aspirants ont tendance à penser que le but vers lequel ils s'avancent est celui du contact avec l'âme, le but secondaire étant celui de position hiérarchique et le troisième, celui de service.

Ceci néanmoins n'est pas exact.

 

 

 

Le but s'offrant à l'aspirant est la conscience de la non-séparativité et la reconnaissance d'une inclusivité universelle ;

le but secondaire est l'aptitude à révéler la nature de la réalité, l'Unité ;

le troisième but est l'aptitude à prendre, dans les trois mondes, les mesures qui faciliteront la compréhension de ces données fondamentales pour l'humanité.

 

 

Vous noterez comment cette dernière définition écarte inévitablement le facteur d'intérêt pour soi-même, dans sa totalité.

 

On pourrait donc dire que la révélation concerne l'unité et rien d'autre.

La nature pratique de cette vérité n'est reconnue que quand le disciple tente deux choses : la comprendre individuellement et faire pénétrer, dans le mental et la vie des hommes en tous lieux, la nature de l'unité planétaire et de la non-séparativité.

 

Le travail de l'aspirant est de voir la lumière ; c'est seulement quand cela est devenu un fait dans sa conscience qu'il peut commencer à saisir la révélation cachée que peut mettre à jour cette lumière avec laquelle il est entré en contact et qu'il a utilisée.

Voilà une autre phrase-clé proposée à vos réflexions.

Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 239.

 

 

 
 atome-unite-matiere.jpg

5. La vision spirituelle ou perception véritable

Ce type de vision révèle le monde du plan intuitif ou bouddhique.

Son détenteur est entraîné par lui au-delà des niveaux abstraits du plan mental ; il prend ainsi conscience des choses de l'esprit pur et des desseins fondamentaux sous-jacents à toute manifestation, tout comme la pure vision permet à celui qui la possède de capter les ressources de la pure sagesse.

 

Avec le développement de cette vision, le centre alta major entre en activité et le lotus aux mille pétales s'épanouit.

 lotus 1000 pétales.jpg

6. La vision cosmique

 La nature de cette vision est inconcevable pour l'homme ;

elle est le fait d'une connaissance consciente des Existences Qui Se manifestent au moyen de l'agencement planétaire d'un système solaire, de même qu'un homme se manifeste au moyen de ses corps.

 

L'étude de ces types de perception permettra à l'étudiant d'atteindre à une juste appréciation du travail qu'il doit accomplir ; elle l'aidera à situer sa position actuelle et à se préparer ainsi avec intelligence en vue de ses prochains pas en avant.

 
 
 

487513_464435313611941_180099504_n.jpg

La vue et les yeux :

L'œil est l'un des plus puissants transmetteurs d'énergie, et c'est la connaissance de ce fait qui, dans le temps passé, suscita la croyance au mauvais œil.

 

 

Au cours de leur évolution dans le corps de l'homme, les atomes passent constamment dans des formes meilleures et finalement trouvent leur place dans l'œil, tout d'abord des animaux et ensuite de l'homme.

 

C'est la forme dense la plus élevée dont ils sont constitués et marque la consommation pour l'atome dense de matière.

 

Du point de vue occulte, l'œil est formé par l'interaction de certains courants de force qui sont au nombre de trois chez l'animal et de cinq chez l'homme.

 

Par leur conjonction et leur interaction ils forment ce que l'on appelle "l'ouverture triple" ou "la porte quintuple" par lesquelles l'âme animal ou l'esprit humain peuvent "observer l'illusion du monde".

 

Traité sur le Feu Cosmique p 925.

 

 

 

321098_188438637900362_138218592922367_394207_745782053_n.jpg

 

 

 
L'homme apprend maintenant à se servir de l'œil de l'âme ;
ce faisant, il entraîne aussi sa correspondance dans la tête à fonctionner activement ;
ceci produit fusion et identification, et met en action la glande pinéale.
 
Le résultat majeur, néanmoins, est de permettre au disciple, alors qu'il est dans son corps physique, de prendre conscience d'une nouvelle gamme de contacts et de perceptions.
Ceci marque, dans son développement, une crise aussi radicale et importante que l'a été l'acquisition de la vue physique et l'emploi de l'œil physique pour la curieuse créature, antérieure à l'homme animal le plus primitif.
 
Des choses inconnues peuvent maintenant être pressenties, recherchées et finalement vues.
Un monde nouveau d'existence apparaît, qui a toujours été présent bien que jamais connu auparavant ;
la vie, la nature, la qualité et les phénomènes du royaume des âmes, ou de la Hiérarchie, deviennent aussi évidents à sa vision et aussi réels que l'est le monde des cinq sens physiques.
 
 
 
Puis, plus tard, sur le Sentier de l'Initiation, il se développe chez l'initié la minuscule correspondance à l' "Œil planétaire qui voit Tout".
 
L'initié développe les pouvoirs de la Monade.
 
Ces derniers sont en relation avec le dessein divin et avec le monde où se meut Sanat Kumara et que nous appelons Shamballa.
L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 278-279.
 
 
L’œil droit représente l’âme,
il est l’agent de bouddhi, se rapportant au plan mental supérieur ou abstrait et à l’homme sous son apparence ultime.
La lumière de l’âme est localisée dans la région de la glande pinéale.
 
 

Chez la moyenne des hommes, avant que la perfection ne soit atteinte, l'œil droit transmet l'énergie du corps astral lorsqu'il est dirigé consciemment vers l'objet de l'attention.

 
L’œil gauche représente la personnalité, il est l’agent de la pensée inférieure concrète, de manas. La personnalité est localisée dans la région du corps pituitaire.
 

Certains cas de cécité ou de vue déficiente sont dus à la présence de la lumière dans la tête non reconnue et non utilisée qui produit ou stimule un effet bien défini sur les yeux et sur le nerf optique.

 
 
Entre ces deux yeux directeurs se trouve le centre frontal ou ajna, qui ressemble à un troisième œil dirigeant les énergies amalgamées et fondues de la personnalité.
En relation avec le troisième œil lorsqu'il s'éveille et se met à fonctionner activement, il existe dans le centre supérieur coronal un point que nous appelons "l'œil de l'âme" qui peut transmettre et transmet effectivement de l'énergie au centre frontal.
Avant la quatrième initiation, l'œil de l'âme est l'agent de l'énergie de la Triade Spirituelle.
 
 
Cette relation ésotérique ne s'instaure qu'à partir du moment où l'âme domine son instrument, la personnalité, et prend sous sa direction toutes les activités inférieures du plan physique.
 
 
 
 
 
 
76890950_p.jpg
 
 
4_La-glande-pienale-Oeil-dhorus.jpg
 
 
 
 
 
 
Chez l'homme parfait, l'on rencontre donc les distributeurs d'énergie ou agents de distribution suivants :

1. L'œil de l'âme agent de la Triade Spirituelle. Volonté.

2. Le troisième œil agent de l'âme. Amour.

3. L'œil droit distributeur d'énergie bouddhique.

4. L'œil gauche transmetteur d'énergie manasique pure.

5. Le centre ajna concentrant et dirigeant toutes ces énergies.

 
 
 
Chez le disciple et l'homme qui commence à fonctionner en tant qu'âme, le tableau est le suivant :

1. Le troisième œil répartissant l'énergie de l'âme

2. L'œil droit agent de l'énergie astrale

3. L'œil gauche agent de l'énergie mentale concrète

4. Le centre ajna point focal de ces trois énergies

 
 
 
Chez la moyenne des hommes, la situation est la suivante :

1. L'œil droit agent de l'énergie astrale

2. L'œil gauche agent de l'énergie mentale

3. Le centre ajna station de distribution

Guérison Esotérique p 447-448.

 

 
 
A mesure que ces développements s'effectuent, la volonté spirituelle grandit régulièrement jusqu'à devenir un agent directeur, utilisant l'œil droit pour distribuer l'énergie d'amour, animée par la volonté.
C'est pourquoi l'œil droit a été appelé, dans l'enseignement ésotérique, "l'œil de Buddhi".
 
Cet agent directeur utilise l'œil gauche comme instrument de distribution de l'énergie mentale de la personnalité, maintenant illuminée et sublimée.

(…)

 

 

 

Dans la tête de l'aspirant en développement, existe un mécanisme de grande puissance, capable de diriger la vie de la personnalité.

Il y a :

 

 

 

1. Le troisième œil, pas la glande pinéale, mais sa correspondance éthérique. C'est le mécanisme réceptif à l'œil directeu

 

r de l'âme.

 

 

 

 

2. L'œil droit et l'œil gauche, qui prennent l'énergie affluente, pour parler symboliquement, et la divisent en deux courants, qui sont la correspondance de buddhi-manas en matière éthérique.

 

 

    a. L'œil droit... énergie spirituelle. Buddhi. Raison pure. Compréhension.

 

 

    b. L'œil gauche... énergie mentale. Manas. Substance de la pensée.

 

 

 

C'est l'utilisation consciente de ces énergies et l'emploi intelligent de ce triple mécanisme qui est le but de l'initié jusqu'à la troisième initiation. Il apprend à diriger consciemment la force de manière correcte par l'organe voulu ; il travaille en tant qu'âme, pleinement consciente sur son propre niveau, et si complètement identifiée à la personnalité que le mécanisme (maintenant établi au sein de la personnalité) peut être utilisé pour le travail de la Hiérarchie.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II 

 

 

 

 

 

Chakra-Ajna-6.png.jpg

 

 

 

Ainsi que vous avez pu le constater au cours de vos études il y a trois yeux de vision et de direction à la disposition du disciple :

 

 

 

1. L'œil intérieur, œil unique de l'homme spirituel. Il est le véritable œil de la vision et implique l'idée de dualité (celui qui voit et ce qui est vu). C'est l'œil divin, l'œil avec lequel l'âme regarde dans le monde des hommes et grâce auquel la personnalité est dirigée.

 

 

 

2. L'œil droit, œil de bouddhi, œil qui réagit directement en rapport avec l'œil intérieur. C'est par lui que l'activité supérieure de la personnalité peut être dirigée sur le plan physique. Vous avez donc là un triangle de forces spirituelles que le disciple avancé et l'initié peuvent diriger en une unique activité.

 

C'est au moyen de cette triplicité que, par exemple, l'initié entraîné agit lorsqu'il a affaire à un groupe ou à un individu.

 

3. L'œil gauche, œil de manas, distributeur d'énergie mentale correctement dirigée dans la mesure où sont concernés les desseins de la personnalité. Cet œil fait aussi partie d'un triangle de forces qui est à la disposition de l'aspirant et du disciple en probation.

 

 

 
L'œil intérieur ou divin est au repos et relativement inactif, étant seulement l'organe d'observation pour l'âme et, dans la majorité des cas, non encore le distributeur de l'énergie directive de l'âme. Cependant, l'aspirant discipliné et réorienté, intégré et focalisé dans sa personnalité purifiée, utilise à la fois la force bouddhique et la force manasique ;
il commence à être intuitif et, d'une manière prédominante, mental.
 
C'est lorsque ces deux triangles sont dominés et qu'ils commencent à fonctionner correctement que les sept centres du corps éthérique peuvent être clairement dirigés, qu'ils deviennent les organes de l'activité rythmique établie par l'être humain développé ;
par conséquent, ils constituent un instrument pour l'âme qui permet l'écoulement des énergies appropriées ; ils présentent aussi l'organisation et le dessein que peut manifester sur terre un fils de Dieu actif. 
Le Mirage, problème mondial p 174-175.
 

 

 

Troisième Œil :

Le centre entre les sourcils, communément appelé le troisième œil, a une fonction particulière.

 

Je répète que les étudiants ne doivent pas confondre la glande pinéale avec le troisième œil.

Ils sont en relation, mais ils ne sont pas la même chose (…).

 

 

 

 

 

ashna.jpg

  

4_La-glande-pienale-Ohorus.jpg

 

 

 

 

Le troisième œil se manifeste comme résultat de l'action vibratoire réciproque entre les forces de l'âme qui agissent par et les forces de la personnalité qui agissent par le corps pituitaire.

 

Ces deux forces, l'une négative et l'autre positive, réagissent les unes sur les autres et, quand elles sont assez puissantes, elles produisent la lumière dans la tête.

Comme l'œil physique se manifeste en réponse à la lumière du soleil physique, de même l'œil spirituel se manifeste en réponse à la lumière du soleil spirituel.

 

A mesure que l'aspirant se développe, il devient conscient de la lumière intérieure en lui et en toutes les formes, même si elle est voilée par les enveloppes et les expressions de la vie divine.

 

A mesure que la conscience de cette lumière augmente en lui, l'organe visuel intérieur se développe et le mécanisme permettant de voir à la lumière spirituelle se manifeste dans le corps éthérique.

 

 

C'est l'œil de Shiva, pleinement utilisé dans le travail magique, seulement quand l'aspect monadique, aspect volonté, domine complètement.

 
 
 
 
 
 
 
Au moyen du troisième œil, l'âme a trois activités :

 

 

 

1. C'est l'œil de la vision qui permet à l'homme spirituel de voir, au-delà des formes, tous les aspects de l'expression divine, de devenir conscient de la lumière du monde et de prendre contact avec l'âme dans toutes les formes.

De même que l'œil physique voit les formes extérieures, de même l'œil spirituel perçoit l'illumination au sein de ces formes ; cette illumination indique l'état spécifique de l'être.

Le troisième œil ouvre à l'homme le monde de la lumière.

 

 

 

2. Le troisième œil est le facteur qui dirige le travail magique.

Tout le travail magique est exécuté dans un but défini, constructif, rendu possible par l'usage de la volonté intelligente ; autrement dit, l'âme connaît le plan et, quand l'alignement est atteint et l'attitude est juste, l'aspect volonté de l'homme divin peut fonctionner et produire des résultats dans les trois mondes.

L'organe utilisé est le troisième œil.

L'analogie se trouve dans le pouvoir de l'œil physique de dominer d'autres êtres humains ou des animaux par le regard, et d'être capable, en les fixant, d'agir magnétiquement.

Pareillement la force spirituelle s'écoule par le troisième œil focalisé sur un objectif.

 

 

 

3. Le troisième œil a aussi un aspect destructeur ;

l'énergie qui passe à travers lui peut exercer un effet de désintégration.

 

Elle peut, par l'attention concentrée, dirigée par la volonté intelligente, expulser de la matière physique.

C'est l'agent de l'âme dans l'œuvre de purification.

 

 

Il faut noter ici que, dans chacun des corps subtils dans les trois mondes, il y a un point focal correspondant, et que le centre entre les sourcils n'est que la contrepartie physique (car la substance éthérique est physique) de correspondances intérieures. 

Traité sur la Magie Blanche p 159-160.
 
 

 

8. Le troisième œil existe en matière éthérique.

 

a. Dans la partie avant de la tête.

 

b. Au niveau des yeux.

 

 tumblr-inline-mvvjlmkfu41qmf545.gif.jpg

 

9. C'est un centre d'énergie formé par un triangle de force :

 

a. Le Corps Pituitaire.

 

b. La Glande Pinéale.

 

c. Le centre alta-major.

 

 

 

10. L'œil ouvert ou troisième œil ne donne pas la clairvoyance directe, mais est l'organe par lequel est obtenue une certaine connaissance directe.

 

a. L'initié dirige l'œil vers l'essence des choses.

 

b. Le troisième œil doit être acquis par l'ascète avant qu'il ne devienne un adepte.

 

 

 

11. Les étudiants de l'occultisme devraient savoir que le troisième œil est indissolublement lié au karma.

 

a. De son passé Atlantéen, le cinquième groupe-racine exécute des causes remontant au quatrième groupe-racine.

 

b. Car il révèle ce qui est passé.

 

 

 

pinealgland.jpg  pineal-gland-hanging.jpg


12. Le troisième œil est le miroir de l'âme.

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Le troisième œil est le miroir de l'âme."

13. A l'œil de la vision spirituelle les Dieux ne sont pas plus des abstractions que notre âme et notre corps ne le sont pour nous.

 

a. L'œil intérieur peut voir à travers le voile de la matière.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Le troisième œil est le miroir de l'âme."

14. Chez l'homme spirituel régénéré le troisième œil est actif.

1982031_10201664895801039_975668801_n.jpg

 

 

 

 

 
 
Le troisième œil, ou œil spirituel a plusieurs fonctions.
Parmi d'autres, c'est l'organe d'illumination, l'œil dévoilé de l'âme, par lequel lumière et illumination pénètrent dans le mental de sorte que toute la vie inférieure en est irradiée.
 
C'est aussi l'organe par lequel se déverse l'énergie directrice émanant de l'adepte créateur conscient vers ses instruments de service, ses formes-pensées.
Traité sur le Feu Cosmique p 822.
 
 
 
 
 
 
 
"L'Œil de Shiva" chez l'être humain est placé, comme nous le savons déjà, au centre du front entre les deux yeux physiques.
 
On ne doit pas le confondre avec la glande pinéale, qui est un centre ou glande nettement physique.
 
Le troisième œil existe en matière éthérique, c'est un centre éthérique de force, étant constitué de la substance des éthers, tandis que la glande pinéale est formée de matière des trois sous-plans inférieurs du plan physique.
Cette dernière, néanmoins, doit fonctionner dans une certaine mesure avant que "l'Œil de Shiva" n'acquière un quelconque degré d'activité ;
c'est ce fait qui a conduit les auteurs de livres occultes dans le passé à confondre volontairement les deux, afin de protéger la connaissance. 
Traité sur le Feu Cosmique p 850.
 
 
 
 
 
 
 

Le troisième œil (qui) est pour l'occultiste et le vrai magicien blanc ce que le quatrième centre d'énergie (le joyau dans le lotus) est au lotus, ou aux trois rangées de pétales.

 

La correspondance est intéressante :

 

Le joyau dans le lotus dirige l'énergie émanant de la monade tandis que le troisième œil dirige l'énergie de l'Ego vers le plan physique.

 

 

 

Le joyau dans le Lotus est le centre de force qui relie le plan bouddhique et le plan mental.

Quand il est visible et ressenti, l'homme peut fonctionner consciemment sur le plan bouddhique.

Le troisième œil relie l'homme éveillé du plan physique avec le monde astral ou subjectif et permet à l'homme d'y fonctionner consciemment.

 

 

 

Le joyau, ou diamant caché par le lotus égoïque, est la fenêtre de la Monade (ou Esprit), par laquelle elle regarde vers l'extérieur et les trois mondes.

 

Le troisième œil est la fenêtre de l'Ego (ou de l'âme), fonctionnant sur le plan physique, par laquelle il regarde vers l'intérieur des trois mondes.

 

Le joyau dans le lotus est situé entre manas et buddhi, tandis que le troisième œil se trouve entre l'œil droit et l'œil gauche. 

Traité sur le Feu Cosmique p 953.

 

 

A partir de la troisième initiation, le troisième œil est soumis à un entraînement et commence à fonctionner des deux manières suivantes :

 

 

1. Il est (dans une certaine mesure) une correspondance du mental concret, avec sa faculté d'interpréter l'entourage et l'expérience.

 

 

2. Il peut aussi jouer le rôle de lentille, assemblant la lumière du monde intérieur et du monde supérieur.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 382.

 

L’œil qui voit Tout :

Ceci se rapporte à la faculté qu'a le Logos planétaire de pénétrer du regard toutes les parties, aspects et phases (dans le temps et l'espace) de son véhicule planétaire, qui est son corps physique, de s'identifier à toutes les réactions et sensations du monde qu'Il a créé, et de participer, en toute connaissance de cause, à tous les événements.

 

Par quel moyen accomplit-Il ceci, sur les niveaux élevés qui sont les siens ?

Par quel mécanisme "voit-Il" ainsi ?

Quel est l'organe de sa vision ?

Quelle est la nature du regard grâce auquel Il prend contact avec les sept plans de son univers manifesté ?

Quel est l'organe employé par lui, qui correspond au troisième œil chez l'homme ?

 

La réponse est la suivante :

la Monade est pour le Logos planétaire, ce que le troisième œil est à l'homme. Ceci deviendra plus clair si vous vous souvenez que nos sept plans ne sont que les sept sous-plans du plan physique cosmique.

 

 

..  monade jpg.jpg4.jpg

 

 

 

 

corps_plans-1--3e42cbb.gif

 

 

 

...12.jpg

 

Le monde monadique – ainsi appelé – est son organe de vision ;

c'est aussi l'agent par lequel Il dirige la vie et la lumière qui doivent être déversées dans le monde phénoménal.

Par ailleurs, la Monade est aussi la source de vie et de lumière pour la personnalité  dans les trois mondes.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 277-278.

 

 

 

 
Chaque aspirant doit, au cours du temps, développer la faculté de voir l'ensemble et non seulement la partie, et de considérer sa vie et sa sphère d'influence sous l'angle des rapports qu'elles constituent et non pas sous l'angle du soi séparé.
 
Il doit non seulement voir la vision (car, cela, le mystique l'a toujours fait) mais il doit aussi pénétrer derrière elle jusqu'à ces qualités essentielles qui donnent à la vision son sens.
L'instinct portant à formuler des plans, inhérent à toute âme et si dominant dans celui qui est hautement évolué, doit céder le pas à la tendance de faire des plans en harmonie avec le Plan de Dieu, tel qu'il est exprimé par la Hiérarchie planétaire.
Ceci, avec le temps, produira l'impulsion de créer ces formes, qui transmettent la signification, transmueront le mal en bien et produiront la transfiguration de la vie.
 
 
 

Mais pour faire cela au sein du Plan et en même temps reconnaître la synthèse fondamentale dans laquelle nous vivons et nous nous mouvons, le disciple doit apprendre à analyser, à discriminer et à discerner les aspects, les qualités et les forces qui doivent être de façon créatrice utilisés dans la matérialisation du Plan perçu par intuition et basés sur la perception de cette vision.

 

Nous ferions bien de réfléchir à ce rapport entre l'homme et la Hiérarchie, via la propre âme de l'homme.

 

La Hiérarchie existe afin de rendre possible dans la forme le Plan perçu et la vision divine. Pour produire cette émergence de vérité, l'homme se trouve aussi à un point situé à mi-chemin, et par son action sur les grandes dualités de la vie, il doit produire le monde nouveau. 

Traité sur les 7 Rayons Vol. II p 231-232.

 

 

 

 

La véritable vision est en réalité la réflexion astrale du Plan divin, réfléchie sur les niveaux supérieurs de la conscience astrale de la planète contactée et perçue par les êtres humains dont le centre dans la vie est de nature très élevée, dont "l'intention est dirigée vers Dieu et vers ce qui est juste", mais qui sont actuellement introvertis, qui manquent de connaissances techniques relativement soit à la loi divine, soit à la constitution de l'homme ou de la vie planétaire, et dont le mental est en repos, sans curiosité, excepté dans un sens émotionnel et en vue du soulagement de la propre détresse spirituelle du mystique, de son désir de paix et de sa propre satisfaction.

 

 

On trouve peu de choses, par exemple, dans les œuvres des mystiques du Moyen Age (soit en Orient soit en Occident) qui fournissent une indication d'un sentiment des besoins du monde ou de demande d'éclaircissements faite par l'humanité.

 

 

La réflexion astrale du Plan, telle est la vision.

Là, les forces de vie de la nature physique mystique, de son corps astral et de son âme (deux forces et une énergie) s'unissent, et là, elles produisent une puissante expression de désir concentré, une aspiration profonde, une vive imagination et la construction d'une forme-pensée exprimant tout ce que le mystique désire contacter ou voir exprimé.

 

 

 

Au fur et à mesure que le temps passe, cette approche mystique se manifestera de moins en moins.

Le travail de perception de la beauté et l'instinct de tendre vers la divinité sont maintenant si profondément enracinés dans la conscience raciale que le travail d'équilibre du mental et la présentation du Plan à la place de la Vision peuvent se poursuivre sans danger.

Ceux des enfants de la race qui sont encore Atlantéens dans leur conscience continueront à utiliser l'approche mystique, et la beauté de cette contribution sera toujours l'héritage de la race.

Mais le cycle de l'effort et de l'expérience mystique sera considérablement raccourci et scientifiquement dominé, car son but, sa place dans le développement racial et sa contribution à la "doctrine de Réalité" seront mieux compris.

 

 

 

Ce cycle mystique correspond au cycle de "l'adolescent" dans la vie des jeunes, cycle de valeur, de vision et cycle qui donne la vie, qui stimule vers la juste orientation et qui stabilise certaines valeurs.

Un tel cycle, toutefois, sera considéré comme indésirable lorsque viendra le temps où un ensemble nouveau et plus élevé de valeurs, et une technique plus spirituelle et plus maîtrisée devront prendre sa place.

Un but de vie, un plan reconnu et une activité correctement dirigée doivent finalement remplacer tous les rêves et les aspirations de caractère adolescent, les désirs et les aspirations de l'imagination dans la vie de l'individu et de la race.

 

 

 

adolescents.jpg

 

 

Comprenez-moi bien.
La vision est une vision de réalité.
L'Eternel Rêveur rêve, et le plus grand de tous les Mystiques est le divin Logos Lui-même. Mais son rêve doit être enregistré dans notre conscience en tant que Plan de Dieu, et la vision mystique est le développement nécessaire, bien que passager, de l'esprit "rêvant" de la Nature de Dieu dans l'être humain.
Réfléchissez à cela, car là se trouve une révélation pour ceux qui savent réfléchir. 
Traité sur les 7 Rayons Vol. II p 556.
 
 
 
 
 
La vision est une manière symbolique d'expérimenter la révélation. 
 
Le développement graduel de chacun des cinq sens a amené l'apparition constante de la révélation du monde de Dieu ainsi qu'une vision en extension constante.
Le développement de la vue a fait naître une faculté de synthèse permettant de concentrer les résultats de toutes les visions moins importantes amenées à un point de révélation par les quatre autres sens.
Vient ensuite une vision révélée par le "bon sens" du mental.
Dans son stade le plus développé, celle-ci se manifeste en tant que perception mondiale en ce qui a trait aux affaires humaines ; fréquemment, elle s'extériorise dans les vastes plans qu'élaborent, en tant que personnalités, les hommes qui dirigent le monde, plans qui s'appliquent aux divers domaines de la vie humaine.
 
Mais la vision à laquelle vous devriez vous intéresser est celle qui vous permet de devenir conscient de ce que l'âme connaît et voit, au moyen de la clé de la vision de l'âme, l'intuition.
Cette clé ne peut être utilisée intelligemment et consciemment que lorsque les affaires de la personnalité passent au-dessous du seuil de la conscience.
L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. I p 785-786.
 
 
 
 

 

Visualisation :

Elle est l’extériorisation éthérique de l’imagination créatrice. 

Guérison Esotérique p 83.

 

 

 

Le secret de tout véritable travail de méditation réside, dans les premiers stades, dans le pouvoir de visualiser.

 C'est la première étape qu'il faut franchir.

 

Les disciples doivent insister sur ce processus ;

 c'est en lui que réside la capacité d'utiliser les pouvoirs créateurs de l'imagination et aussi l'énergie mentale, comme moyens de promouvoir les intentions de la Hiérarchie et d'exécuter le Plan Divin.

 

 

Tous les nouveaux processus techniques de méditation qu'amènera le Nouvel Age doivent inclure et incluront la visualisation comme premier pas pour les raisons suivantes :

 

 

1. La visualisation est l'étape initiale de la démonstration de la loi occulte suivant laquelle "l'énergie suit la pensée".

Tous les gens qui étudient l'occultisme le reconnaissent théoriquement.

Une des tâches confrontant le disciple est de parvenir à la reconnaissance de fait de cette loi.

La visualisation picturale, qui fait partie du travail normal enseigné dans beaucoup d'écoles ésotériques, consiste simplement en un exercice destiné à amener le pouvoir de visualiser.

Dans le travail accompli par les disciples entraînés pour l'initiation, cet aspect extérieur de la visualisation doit laisser la place à un processus intérieur qui est le premier pas vers la capacité de diriger l'énergie.

 

La visualisation des images est destinée à focaliser l'aspirant dans la tête à un point à mi-chemin entre le corps pituitaire et la glande pinéale.

 

Dans cette région, il dessine des images, peint des scènes et acquiert ainsi la capacité de voir, en grand et en détail, ce qu'il désire voir et ce pourquoi il a l'intention de travailler.

La visualisation de ce qu'on pourrait appeler "le processus dirigé" s'effectue d'une manière plus focalisée et dans la région se trouvant directement autour de la glande pinéale. Cette glande devient alors le centre d'un champ magnétique qui est mis en mouvement, tout d'abord, par le pouvoir de visualisation.

 

A ce point, l'énergie est assemblée par le disciple et ensuite dirigée intentionnellement vers l'un ou l'autre centre.

Cette pensée focalisée produit des effets inévitables au sein du corps éthérique et ainsi deux aspects de l'imagination créatrice sont mis en jeu.

 

 

2. Le pouvoir de visualiser est l'aspect constructeur de formes de l'imagination créatrice. Ce processus se divise en trois parties qui correspondent dans une certaine mesure au processus créateur suivi par la Déité Elle-même :

 

      a. Le rassemblement de l'énergie qualifiée à l'intérieur d'un cercle infranchissable.

 

 

      b. La focalisation de cette énergie sous le pouvoir de l'intention, c'est-à-dire dans le voisinage de la glande pinéale. L'énergie est maintenue focalisée et non plus diffusée.

 

 

      c. L'envoi de cette énergie focalisée, au moyen d'un processus pictural (pas par un acte de volonté cette fois-ci) dans n'importe quelle direction voulue c'est-à-dire vers certains centres et dans un certain ordre.

 

 

 

Ce processus de direction de l'énergie peut devenir une habitude spirituelle si les disciples commencent à le suivre lentement et graduellement. Au début, ce processus de visualisation peut vous paraître laborieux et sans profit ; si vous persévérez, vous découvrirez qu'il s'effectue sans effort et qu'il est efficace.

C'est une des plus importantes manières qu'utilise un Maître pour travailler.

Il est donc essentiel que vous commenciez à acquérir cette technique.

 

 

 

Les stades en sont :

      a. Un processus de rassemblement d'énergie.

 

      b. Un processus de focalisation.

 

      c. Un processus de distribution ou de direction.

 

Le disciple apprend à appliquer ces processus au-dedans de lui-même et ensuite à diriger l'énergie (une énergie choisie et d'un genre particulier, conformément au besoin) vers quelque chose se trouvant au-dehors de lui-même.

 

 

Ce sera, par exemple, une des principales techniques de guérison de l'avenir.

 

 

Le processus est également utilisé par le Maître pour éveiller Son disciple à certains états de conscience ; mais ceci ne vous concerne en rien.

 

 

 

3. Le pouvoir de visualiser correctement est une façon bien déterminée de s'assurer de la vérité ou de l'erreur.

 

Il vous est difficile de comprendre cet énoncé.

La visualisation est littéralement la construction d'un pont entre le plan émotionnel ou astral et le niveau mental ;

elle correspond donc pour la personnalité à la construction de l'antahkarana.

 

Le plan astral, second aspect de la personnalité, correspond à l'aspect constructeur de formes de la Trinité, second aspect. 

 

L'imagination créatrice "imagine une forme" au moyen de sa capacité à visualiser, et l'énergie de la pensée du mental donne vie et direction à cette forme.

Elle incarne le dessein.

De cette façon, un rapport où une ligne d'énergie est construite entre le mental et le véhicule astral et devient une triple ligne d'énergie lorsque l'âme du disciple utilise ce processus créateur d'une certaine manière planifiée et nettement constructive.

 

 

 

Le processus de visualisation et l'utilisation de l'imagination forment les deux premiers stades actifs de la construction de la forme-pensée.

 

C'est avec ces formes se créant elles-mêmes, incorporant idées spirituelles et dessein divin, que travaillent les Maîtres et que prend forme le dessein hiérarchique.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. I p 118-120.

 

 

 

 

EXTRAITS DE l' OEUVRE DE MAITRE D.K. reçu par ALICE BAILEY

QUELQUES LIVRES, cliquez sur les couvertures pour en savoir plus.

 

 

        

 

 

 

       

 


(Merci d'inclure cette ligne si reproduction. ©Nath Shu du site http://vivons-la-lumiere.blog4ever.com/.)

 


https://static.blog4ever.com/2012/07/706729/.-1.don-symbolique-pour-me-soutenir.jpg2.jpg




06/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 372 autres membres